Olivier Maingain: "Ce sera la fin de notre alliance avec le MR"

Olivier Maingain lors de sa conférence de presse
Olivier Maingain lors de sa conférence de presse - © RTBF

Le bureau élargi du MR a exprimé jeudi matin son soutien à l'accord intervenu dans la nuit et réaffirmé sa confiance au président Charles Michel. Mais le bureau des FDF s'est lui prononcé contre l'accord. Le parti amarante demande à Charles Michel de défendre trois propositions. Sinon, ce sera la fin de l'alliance avec le MR, dit Olivier Maingain.

Lors d’une conférence de presse (à revoir en intégralité ci-contre), Olivier Maingain a jugé que l’accord sur BHV ne contenait aucune avancée.

Sur le plateau du JT de 19h30, Olivier Maingain a asséné que, si Charles Michel ne porte pas les demandes du FDF, "ce sera la fin de l'alliance avec le MR". "Je ne serai pas de ceux qui seront les fossoyeurs de la Belgique".

Pour le président du FDF, il y a bien une scission de l'arrondissement par la soustraction d'un certain nombre de communes qui faisaient partie du même arrondissement que les communes bruxelloises.

Olivier Maingain a détaillé ses nombreuses critiques sur les différents volets de l'accord (le renforcement d'un carcan autour de Bruxelles, aucune avancée en vue de la ratification de la convention-cadre sur la protection des minorités nationale, aucune compétence de la Communauté française dans les communes à facilités, vente pour la énième fois et au rabais du régime des facilités, mécanisme aléatoire de nomination des bourgmestres des communes à facilités, pas de représentation bruxelloise spécifique au Sénat....).

Le président des FDF met le MR au défi en lui demandant de déposer trois propositions sur la table des négociations. "C’est une question de confiance", insite-t-il.

D’abord, le parti amarante demande plus de consitance pour la communauté métropolitaine, via des institutions élues au suffrage universel. Sa mission première doit être de mettre en oeuvre la convention cadre sur la protection des minorités. Deuxièmement, la tutelle sur les communes à facilité devrait être retirée à la Communauté flamande et donnée soit à la communauté urbaine, soit au fédéral, demandent les FDF.

Enfin, le parti bruxellois estime que l’autonomie constitutive pour Bruxelles est une coquille vide.

Le MR a déclaré prendre acte de ce que "le FDF adopte une attitude spécifique". Le Mouvement réformateur est d'avis qu'au final l'ensemble des dossiers négociés devra faire l'objet d'une délibération. Le premier de ces dossiers, BHV "est bouclé", a conclu le porte-parole du parti. Sur le plateau du JT, Charles Michel a appelé le FDF a laissé tomber les petits jeux politiciens et a rappelé que l'accord sur BHV serait bien validé tel qu'il est s'il y a accord sur le reste.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK