Bernard Delvaux sur le "tracing belge": "C'est une technologie du siècle passé"

Bernard Delvaux sur le "tracing belge : "une technologie du siècle passé"
Bernard Delvaux sur le "tracing belge : "une technologie du siècle passé" - © Tous droits réservés

Comment va-t-on identifier et suivre les malades du Coronavirus ? La Belgique a choisi la stratégie des "call center". Une méthode qui n’est visiblement pas au goût de l’administrateur délégué de la Sonaca : "On a décidé de choisir une technologie du siècle passé, et même du début du siècle passé" s’insurge Bernard Delvaux dans l’émission Questions en Prime "Je crois que ce n’est pas simple à mettre en œuvre et que cela va être très coûteux."

Non, rien n’est simple en Belgique : le fédéral est chargé du concept, les régions s’occupent de l’opérationnel. "J’ai l’impression qu’on a essayé de trouver un accord entre beaucoup d’intérêts divergents", ajoute Bernard Delvaux.

"La stratégie en termes de santé publique fonctionne !"

Est-ce qu’on n’aurait pas pu trouver une méthode un peu plus moderne ? "La stratégie en termes de santé publique fonctionne", assure Yves Coppieters, épidémiologiste et professeur de santé publique à l’ULB, "peut-être que les outils pourraient être améliorés avec la technologie, mais je pense que c’est assez complexe à mettre en œuvre à l’heure actuelle. Donc on reprend des méthodes plus classiques qu’on connaît dans le suivi d’autres maladies, dont la tuberculose, et elles fonctionnent ! Le tout c’est de l’organiser, cela va prendre des jours, des semaines. S’il y a des relais locaux, cela devrait fonctionner."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK