Bernard Clerfayt (FDF): "La polémique Maingain-Michel va trop loin"

Bernard Clerfayt (FDF): "La polémique Maingain-Michel va trop loin"
Bernard Clerfayt (FDF): "La polémique Maingain-Michel va trop loin" - © Tous droits réservés

Le député-bourgmestre FDF de Schaerbeek Bernard Clerfayt a estimé jeudi que la querelle qui oppose depuis de nombreux mois les présidents de son parti, Olivier Maingain, et du MR, Charles Michel, a franchi, ces derniers jours, la ligne rouge et n'élève pas le débat politique.

Dans une interview publiée cette semaine par Knack et fort commentée, Olivier Maingain a notamment reproché à Charles Michel de faire de son parti une formation aux objectifs économiques et sociaux très limités, "une pâle copie du 'sarkozysme', ce courant qui a été sanctionné par les électeurs français".

Il a aussi critiqué Charles Michel pour ses propos sur le "système de l'assistanat et du profitariat" social. Pour Olivier Maingain, "le discours réactionnaire de Charles Michel à propos du soi-disant assistanat ne se situe pas loin de ce que Marine Le Pen raconte en France".

Jeudi matin, le ministre des Affaires Etrangères Didier Reynders (MR) avait qualifié de "dérapage" les déclarations d'Olivier Maingain.

"Cela dépasse la ligne rouge", a commenté Bernard Clerfayt, interrogé par Belga. "J'ai dit au président de mon parti que pour moi, cela allait un peu trop loin".

Mais pour Bernard Clerfayt le comportement du président du MR à Schaerbeek, où il a décidé de créer une liste MR minoritaire, témoigne aussi du fait que Charles Michel n'est pas en reste.

"Tout cela n'élève pas le débat politique. Il faut s'occuper davantage de la gestion quotidienne et voir si l'on peut le faire ensemble", a-t-il encore dit, soulignant que dans sa commune, de tels comportements faisaient le jeu du PS.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK