Bénédicte Linard (Ecolo) : "si vous avez pu lire l'accord, vous saurez que la marque verte y est très présente"

En mai 2019, Bénédicte Linard est élue députée wallonne Ecolo pour la Wallonie Picarde. Depuis cette nuit on sait, qu’elle sera la ministre de la Petite enfance, Culture, des Droits des femmes, de la Santé et des Médias, elle fera partie d’une équipe renouvelée et assume cela, "les gens qui feront partie de la nouvelle équipe ne sont pas non plus des novices en la matière. Plusieurs sont déjà passés sur les bans des parlements et connaissent les matières qu’ils auront à gérer. Ce renouvellement, c’est quelque chose de sein, cela apporte des idées nouvelles et la cohésion viendra certainement entre nos 5 personnes, nous allons prendre le temps de nous rencontrer, de nous connaître pour mettre en œuvre le projet".

>> Lire aussi : voici les ministres des nouveaux gouvernements "arc-en-ciel"

Sur le casting des écologistes, Bénédicte Linard insiste, "chez les écologistes ont a pris le temps du dialogue, on a beaucoup parlé du projet d’accord et de fil en aiguille quand les militants ont marqué leur accord pour entrer dans ce projet de participation, il fallait définir le casting. Les militants ont émis leur choix sur le casting et je me réjouis de voir que sur trois écologistes, il y a aussi deux femmes".

Bénédicte Linard a participé comme négociatrice aux accords qui mènent à ce nouveau gouvernement "je pense que l’on a des leviers important en politique pour appréhender ce monde qui est devant nous. Quelles politiques face au dérèglement climatique ? Quel avenir offrons-nous aux générations futures ? voilà des défis que je veux relever".

Revenant sur le choix comme ministre hier entre Philippe Henry ou Manu Disabato, elle assume "nous avons eu un débat très serein, chaque membre a pu poser des questions et obtenir des réponses. Sur le casting, les membres aussi ont pu faire leur choix en connaissance de cause. Et maintenant les 3 personnes choisies par Ecolo sont en ordre de marche pour assurer le travail en Fédération ou en Wallonie".

Ecolo, a connu des bonheurs divers suite à ses participations dans des exécutifs par le passé, la future ministre rassure sur le fait que cette fois-ci, Ecolo à les riens solides "nous avons un bon casting, des belles équipes derrière nous et aussi beaucoup d’écologistes qui sont devenus mandataires dans les communes et donc il y aura des liens forts à avoir entre communes et région. On ne peut pas faire l’économie de ne pas travailler à tous les étages face aux défis qui nous devons relever".

Et face aux autres partis, elle promet "si vous avez pu lire l’accord, vous saurez que la marque verte y est très présente. Il n’y a pas de raison que dans le futur, cette majorité s’éloigne de l’accord. Ces accords sont fermes, sérieux nous avons décidé à trois partis d’avancer dans cette direction et je suis confiante".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK