Bâtiments scolaires: la CGSP dénonce l'"indécence" et la "malhonnêteté" du SeGEC

Bâtiments scolaires: la CGSP dénonce l'"indécence" et la "malhonnêteté" du SeGEC
Bâtiments scolaires: la CGSP dénonce l'"indécence" et la "malhonnêteté" du SeGEC - © MAXIME ASSELBERGHS - BELGA

La CGSP-Enseignement a dénoncé mardi l'appel lancé la semaine passée par l'enseignement catholique à revoir le partage de la manne européenne qui sera destinée à la rénovation des bâtiments scolaires en Fédération Wallonie-Bruxelles.

"Le Secrétariat Général de l'Enseignement Catholique (SeGEC) fait, à nouveau, preuve de la plus grande indécence, de la plus grande malveillance et d'une inqualifiable malhonnêteté en attaquant frontalement le financement de Wallonie Bruxelles Enseignement (WBE)", écrit le syndicat socialiste.

Pour soutenir sa relance, la Belgique va bénéficier d'un financement de 6 milliards d'euros de l'Union européenne. Cette enveloppe a été répartie entre les entités du pays le mois dernier. La FWB va en toucher près de 500 millions, dont 300 seront affectés à la rénovation des écoles.

Le ministre en charge des Bâtiments scolaires, Frédéric Daerden (PS), entend allouer 58,5% de cette manne au réseau Wallonie-Bruxelles Enseignement dont les bâtiments ont pâti d'un sous-investissement chronique ces dernières décennies. Le reste doit être partagé entre le réseau officiel subventionné (écoles communales et provinciales) et l'enseignement libre, confessionnel et non confessionnel. Une répartition jugée inéquitable par le SeGEC.

"Les agissements du réseau catholique nous confortent dans notre revendication d'instituer un réseau unique et public d'enseignement", conclut le communiqué.

Sur le même sujet: JT 11/02/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK