Bart De Wever: "Paul Magnette a le goût de sa bouillie arc-en-ciel, il faudra beaucoup de dentifrice flamand"

Il est l'un des hommes du jour vers lesquels se tournent les regards. Bart De Wever pourrait-il se voir confier une mission royale ? Le président de la N-VA ne l'exclut pas mais il prévient déjà que ce ne sera pas pour faire de la figuration. 


►►► A lire aussi: L'informateur Paul Magnette a demandé à être déchargé de sa mission


La N-VA en piste ? 

Interrogé par nos confrères de la VRT, Bart De Wever déclare qu'il est prêt à entrer en piste dans le cadre de la formation d'un gouvernement fédéral. Mais le président de la N-VA donne le ton: "Je peux éventuellement le faire mais les dégâts causés par l'Open VLD sont énormes. J'ai rencontré Paul Magnette. Il a tellement le goût de sa bouillie arc-en-ciel en bouche qu'il faudra beaucoup de dentifrice flamand pour se laver la bouche". Voilà pour la critique signée Bart De Wever.  

Le président de la N-VA va un pas plus loin. Pour lui, la personne qui serait désignée par le Roi devra "repartir de -20". Bart De Wever décoche là sa deuxième flèche: "J'ai peur que nous soyons moins loin qu'au début". Le président de la N-VA affirme que si le Roi lui confie une mission, il explorera toutes les pistes. "Le plus idiot serait de commencer à exclure des partis" précise-t-il. Entendez par là l'Open VLD. Bart De Wever n'a de cesse de critiquer le comportement des libéraux flamands depuis la semaine dernière.

Tensions sur l'Open VLD

Le président de la N-VA ne digère pas que l'Open VLD puisse soutenir la note et le travail de l'informateur royal. "Vont-ils vendre leur âme au diable ?" lance Bart De Wever. Des propos qui ajoutent encore un peu de pression sur les épaules de des libéraux flamands. Les Bleus, réunis également ce matin en bureau politique, tempèrent. Son Vice-premier ministre et ministre des Finances Alexander De Croo déclarait que "la note de l'informateur Paul Magnette ne lie personne". Une déclaration qui ne rassure manifestement pas la N-VA et son président. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK