Bart De Wever absent au débat sur la scission de BHV

Le débat sur la scission de BHV sans Bart De Wever
Le débat sur la scission de BHV sans Bart De Wever - © BENOIT DOPPAGNE - Belga

Le sénateur Bart De Wever, président de la N-VA, brille par son absence dans l'hémicycle de la Haute assemblée où ont débuté mard matin les débats en séance plénière sur la réforme de l'Etat, une défection épinglée par le président de l'Open VLD, Alexander De Croo.

Après avoir paralysé le débat communautaire pendant des mois au nom notamment de la scission de BHV, Bart De Wever n'est pas présent mardi au Sénat à l'entame des travaux sur la réforme de l'Etat, a fait observer Alexander De Croo... aussitôt félicité par les nationalistes flamands pour son "maiden speech", son premier discours à la tribune du Sénat depuis son élection il y a deux ans.

D'autres parlementaires ont souligné la défection de Bart De Wever, pas plus présent en Commission lors des travaux sur le premier volet de la réforme de l'Etat, une stratégie de la N-VA, qui a fait le choix de distribuer les rôles entre ses sénateurs selon plusieurs élus, qui n'ont cependant pas convaincu la majorité institutionnelle.

Très en verve en séance plénière alors qu'il s'était montré discret en Commission, le président du CD&V Wouter Beke a ironisé à propos du nouveau héros de la Flandre, indiquant qu'il ne pouvait être au four et au moulin. "Je demande la clémence" pour Bart De Wever qui ne saurait être "tête de liste virtuelle des 308 communes flamandes", de toute la Flandre, et en même temps participer au débat qu'attendait de ses vœux le mouvement flamand depuis cinquante ans, a-t-il dit en substance.

Le débat institutionnel se poursuit mardi après-midi au Sénat en présence des deux secrétaires d’Etat Servais Verherstraeten et Melchior Wathelet.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK