Baromètre politique: une certaine frilosité face aux "gestes pour la planète"

Faut-il supprimer le système des voitures de société ? C’est le « non » qui l’emporte au sud comme au centre du pays.
8 images
Faut-il supprimer le système des voitures de société ? C’est le « non » qui l’emporte au sud comme au centre du pays. - © © CHRISTOF STACHE - AFP

Ce mercredi matin, nous publierons notre traditionnel Baromètre politique Kantar RTBF-VRT-La Libre-De Standaard sur vos intentions de vote dans la perspective des élections du 26 mai. L’occasion de voir quelles tendances pourraient s’exprimer dans les urnes en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles.

Un sondage accompagné de quelques questions d’actualité comme de coutume. Des questions notamment sur deux mesures présentées par certains comme des gestes que vous pourriez accomplir ou pas en faveur du climat. Alors que les jeunes se mobilisent de jeudi en jeudi, que les citoyens défilent aussi régulièrement pour la planète et contre le réchauffement. Dans le Baromètre, sous cet angle, deux questions concernant les voitures de société et une éventuelle taxe kérosène.

Supprimer les voitures de société

L’idée figure dans pas mal de programmes politiques pour ces élections : réforme, aménagement, pas vraiment de suppression pure et simple… Pour des questions de mobilité à renforcer, de pollution à réduire. Questions posées aux sondés côté wallon et côté bruxellois : faut-il supprimer le système des voitures de société ? C’est le « non » qui l’emporte au sud comme au centre du pays.

En Wallonie, sur 1004 électeurs sondés dans ce Baromètre, 33% sont d’accord avec l’idée d’une suppression du système des voitures de société contre 47% de « pas d’accord ». A noter que là ce sont les jeunes qui sont le plus opposés (60% des 18-34 ans) à la suppression, mesure plutôt défendue par les cadres (50%).

A Bruxelles, sur 759 électeurs sondés dans ce Baromètre, 37% sont favorables à une suppression du système des voitures de société contre 46% de « pas d’accord ». Là aussi, comme en Wallonie, ce sont les jeunes qui sont le plus opposés (59% des 18-34 ans) à la suppression, mesure défendue par les cadres (53%).

Une taxe kérosène ? Non, merci

Autre question : seriez-vous favorable – comme l’envisagent certains partis au niveau européen – à l’introduction d’une taxe kérosène qui viendrait s’ajouter au prix de votre billet d’avion, histoire de tenter de « compenser », payer les nuisances environnementales causées par votre périple aérien ? Là aussi, la réponse est plutôt négative. Ainsi retour à nos sondés : côté Wallonie, 41% seulement se disent favorables à l’application au niveau européen d’une taxe kérosène, 45% de contre. A Bruxelles, résultat quasi identique : 41% pour la taxe, 43% de contre.

Un partage donc, ou quasi, que l’on retrouve notamment, côté bruxellois, dans l’électorat jeune 18-34 ans (51% contre la mesure). A noter, sans surprise, lorsque l’on compare avec le profil électoral/politique des sondés, que ce type de mesure est plus favorablement accueillie parmi les sympathisants Ecolo, alors qu’elle est plus contestée, voire rejetée dans les profils plus PS et PTB ou PP en Wallonie…

Supprimer les vols « court-courriers »

La question n’a été soumise qu’aux sondés de Flandre. Mais on y apprend là que 40% des 1006 sondés se disent prêts à voir supprimés les vols aériens sur de courtes distances, là où 47% sont carrément contre. Un refus qui vient avant tout des sondés aux plus bas revenus ou des classes sociales les moins favorisées – sans doute plus réticents à renoncer à des vols aériens encore trop souvent moins chers aujourd’hui que les mêmes parcours en train… C’est une hypothèse.

Vote massif pour le retour de l’âge de la pension à 65 ans

Autre volet de ce Baromètre Kantar/RTBF-VRT-La Libre- De Standaard – sans aucun rapport direct, mais certains en font aussi un point de leur programme pour les prochaines élections : l’âge de la pension doit-il être rabaissé à 65 ans ? Ceci alors que la majorité actuelle au fédéral a pris la décision d’un relèvement progressif de l’âge légal de la pension : 65 ans aujourd’hui, 66 ans en 2025 et 67 ans en 2030…

Résultat : une forte majorité des sondés sont – sans surprise – en faveur d’un retour de l’âge de la pension à 65 ans. Ainsi vous seriez 81% pour un retour aux 65 ans en Wallonie, 75% en Flandre, 71% des sondés à Bruxelles.

Ce Baromètre politique Kantar TNS/ RTBF-VRT-La Libre-De Standaard a été réalisé du 25 mars au 14 avril (15 avril pour l’échantillon bruxellois), auprès de 2769 personnes (1006 en Flandre, 1004 en Wallonie et 759 à Bruxelles). La marge d’erreur est de 3,6%.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK