Baromètre RTBF-La Libre: le Vlaams Belang aspire des électeurs N-VA

Baromètre RTBF-La Libre: le Vlaams Belang aspire des électeurs N-VA
5 images
Baromètre RTBF-La Libre: le Vlaams Belang aspire des électeurs N-VA - © KRISTOF VAN ACCOM - BELGA

Vous connaissez la question rituelle du baromètre RTBF-La Libre : "Si dans le mois qui vient, de nouvelles élections fédérales étaient organisées, pour quel parti parmi la liste suivante voteriez-vous?". La question a été posée par Dedicated à 2811 électeurs belges, du jeudi 3 au lundi 7 décembre dernier, soit après le passage de la région de Bruxelles-Capitale en niveau 4 de menace terroriste, mais aussi, après le retour au niveau 3.

Vases communicants entre Vlaams Belang et N-VA

Les réponses de cette édition sont riches d'enseignement. En Flandre, la N-VA recueillerait 29,2%, soit une baisse de 3,2 points par rapport aux dernières élections fédérales. C'est néanmoins une remontée par rapport à ses mauvais chiffres du baromètre de septembre. 

A qui profite la chute? Au Vlaams Belang, qui repasse pour la première fois depuis bien longtemps la barre des 10%. Il atteint 11,9%, soit une remontée de 6,1 points en regard des élections de 2014. L'extrême droite flamande reprend donc du poil de la bête, à l'instar du Front National en France, même si c'est sans commune mesure.  

Sanction pour les partis flamands du fédéral

Deuxième parti, derrière la N-VA, le CD&V perd des plumes (-3,6). Il est sous le chiffre symbolique qui orne la façade du 16 rue de la loi: il atteint 15%.

Le sp.a est 3e, avec 14,1% soit un score similaire à celui des dernières élections.

L'Open Vld est 4e, mais en chute de 2,9 points ainsi qu'en baisse par rapport au dernière baromètre: il atteint 12,6% au lieu des 15,5 de mai 2014. 

On le voit, tous les partis flamands de la coalition gouvernementale fédérale sont en baisse. L'opposition en profite. Groen gagne 3 points pour remonter au-dessus des 10% (11,6). L'effet Cop 21? 

En Wallonie, le PTB devant Ecolo

Regardons maintenant les résultats du côté wallon. Le PS, toujours premier parti des Wallons, poursuit sa descente. Des 32% sortis des urnes aux fédérales de mai 2014, il n'en conserve que 27,2. Cela représente une chute de 4,8 points.

Le MR, deuxième au podium, perd un peu également (-1,1) et obtient 24,7%, soit à peu de choses près son score du dernier baromètre.

Le troisième parti de Wallonie reste le CDH avec 13,5%. C'est un statu quo absolu par rapport au dernier baromètre, et une baisse d'un demi point par rapport aux fédérales.

Mais le plus spectaculaire résultat est celui du PTB. Il dépasse 10,3%, ce qui représente un bond de 4,8 points. Pour rappel, en mai 2014, le PTB n'était qu'à 5,5%. L'extrême gauche elle aussi, profite donc de cette période anxiogène. Elle recrute ses nouveaux électeurs surtout au PS (1/5 des gens qui déclarent voter PTB cette fois, avaient voté PS aux dernières élections).

Ecolo est 5e, derrière l'extrême gauche. Il atteint 9,5%, en hausse, comme Groen en Flandre, mais ici, de 1,3 points.

Les petits qui grignotent

Le parti populaire passe la barre des 5% en Wallonie. Il atteint 5,4% (+0,9).

DéFI, le nouveau FDF, gagne 0,8 points wallons pour rester tout de même fort modeste (3,2%). Le parti La Droite (créé par une dissidence du PP) atteint 2,8%. A l'addition, si l'on sort Défi du lot, on a donc un potentiel de 8,2% pour une droite ultra en Wallonie.

A Bruxelles, le PS repasse en tête (de justesse)

Le parti socialiste repasse devant le MR, alors qu'il était 2e au baromètre précédent. Il reprend donc sa position conforme au résultat des dernières élections. Par contre, comme en Wallonie, il est en baisse (-3,8) par rapport à mai 2014 et atteint 21,8%.

Deuxième parti, le MR n'est qu'à 0,8% du parti dominant. Il atteint 21% (-0,9).

Défi (ex-FDF) reste 3e avec un score identique à celui de mai 2014 (10,8%) mais le parti Ecolo est à égalité. Avec 10,8% également, les verts bruxellois sont stables par rapport à leur score électoral (+0,3).

Le CDH est 5e, en très légère baisse (-0,8) par rapport au résultat des dernières élections. Il se situe à 8,6%.

A Bruxelles, comme en Wallonie, le PTB est en hausse considérable (+3,7) et double presque son score de 2014 pour atteindre 7,7%.

La N-VA ne grimpe pas ou peu (+0,7) et reste modeste à Bruxelles avec 3,3%. Un peu plus que le parti populaire (3%) et l'Open VLD (2,7%) qui a le même score que le Vlaams Belang bruxellois. Le SP.A suit avec 2,7%.

Méthodologie : Ce sondage a été effectué par Internet, du jeudi 3 au lundi 7 décembre 2015, sur un échantillon strictement représentatif de 2.811 électeurs belges. Les enquêtes ont été réalisées dans chacune des 3 régions de Belgique: 990 en Flandre,911 à Bruxelles (19 communes), 910 en Wallonie. La marge d’erreur maximale (c’est-à-dire pour des fréquences observées proches de 50%) est de ± 3,2 % sur les échantillons de Wallonie, de Bruxelles et de Flandre et de ± 1,8 % sur l’échantillon total.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK