Baromètre politique: le Parti des travailleurs de Belgique se met à rêver

Baromètre politique: Le parti des travailleurs de Belgique se met à rêver
Baromètre politique: Le parti des travailleurs de Belgique se met à rêver - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

C'est un sondage qui risque de rester les mémoires. Le parti des travailleurs de Belgique est, selon le baromètre politique RTBF/La Libre/Dedicated de mars 2017, la deuxième force politique en Wallonie (20.5%) et devant le parti socialiste (20.3%). C'est pratiquement quadruplé son score électoral de 2014. Le mouvement d'extrême gauche serait au troisième position à Bruxelles et passerait aussi le seuil des 5% en Flandre. "C'est évidemment un formidable encouragement pour le travail de terrain des 10000 membres de la gauche conséquente mais qui nous place devant de grandes responsabilités et de grands défis.", écrit Peter Mertens, président du PTB, sur sa page Facebook. 

Que des projections, ou pas

Pour le PTB, ce sondage vient, une nouvelle fois, confirmer la tendance de ces derniers mois. Même si l'on se réjouit d'obtenir des sondages favorables, le PTB reste mesuré. "Un sondage n'est qu'un sondage évidemment. Nous sommes à un an et demi des communales à deux ans des législatives. Beaucoup, beaucoup d'eau coulera sous les ponts d'ici là. Mais ce sondage reflète ce que nous entendons aussi sur le terrain pour le moment", explique le président du PTB. Avant d'ajouter un peu plus loin: "L'espoir placé dans le PTB est grand. Tant pour son alternative de gauche conséquente que pour sa pratique politique avec ses responsables qui vivent au salaire moyen de travailleur et ses membres engagés qui sont sur le terrain."

Des sondages aux élections

Le PTB se met à rêver de ces scores jamais encore atteints. "Pour passer d'un sondage à la réalité d'un véritable changement, le chemin sera très difficile, on ne va pas se mentir. Nous n'avons pas fait de promesses et nous n'en ferons pas. Nous avons un programme mais il ne pourra se réaliser, même en partie, que par l'action et la mobilisation de toutes et tous. Nous ne sommes rien sans la force du peuple, sans le rapport de forces sur le terrain", conclut Peter Mertens.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK