Baromètre politique: la Flandre plébiscite Theo Francken, les personnalités PS ont la cote en Wallonie

Les chiffres du baromètre politique TNS/ VRT/Standaard/RTBF/La Libre sont tombés cette nuit. Concernant la cote de popularité des personnalités politiques, la tendance est bien différente de part et d'autre de la frontière linguistique. Alors que Theo Francken est en tête du côté flamand, ce sont trois personnalités du PS qui dominent le classement chez les Wallons.

À chaque fois c'est la même rengaine, les chiffres tombent, comme des couperets. Si du côté des couleurs politiques, la N-VA perd des plumes au profit des verts, du côté des personnalités ce sont les PS et la N-VA qui dominent, chacun de leur côté du pays.

Notons tout de même que le sondage a été réalisé entre le 19 novembre et le 8 décembre, soit juste pendant la crise politique sur le Pacte des Migrations, mais juste avant que la N-VA ne quitte le gouvernement fédéral.

Un carton pour le PS en Wallonie

Du côté du top 10 wallon, le PS a une mainmise sur le podium. En tête, on retrouve le bourgmestre de Charleroi Paul Magnette, qui occupera la tête de liste pour les élections européennes. Le Carolo récolte 43% des votes de préférences des sondés. Il est suivi par Rudy Demotte (34%) et le président du Parti socialiste, Elio Di Rupo (32%). Notons que ce dernier sera quant à lui, tête de liste pour les élections fédérales de mai 2019.

Derrière les trois hommes forts du PS, on retrouve l'Ecolo Jean-Marc Nollet (30%) et le président du cdH, Benoît Lutgen (29%). 

Le gouvernement point seulement à partir de la 6e position de ce top 10. Didier Reynders (MR) l'emporte avec 28% des suffrages. Il est suivi par le Premier, Charles Michel (25%) et par la seule personnalité flamande du classement wallon : le ministre de la Coopération au développement, Alexander de Croo (OpenVLD) avec 25%, lui aussi.

Olivier Maigain, président de DéFi (25%) et le ministre wallon de l'Environnement, membre du cdH (24%) complètent ce top.

Theo Francken domine en Flandre

Au nord du pays, l'ex-secrétaire d'Etat à l'Asile et la migration, Theo Francken (N-VA) l'emporte haut la main avec 61% des suffrages, soit plus de 20% de plus que le Premier ministre, Charles Michel (MR), qui occupe la seconde place de ce classement (48%). Notons aussi que l'ancien membre du gouvernement fait une percée de plus de 10% par rapport au précédent classement.

C'est un classement aux couleurs de la suédoise que dépeignent les flamands sondés pour accoucher de ce top 10. Pour compléter le trio de tête, on retrouve Hilde Crevits (CD&V), ministre flamande de l'Enseignement (47%).

On retrouve ensuite, dans l'ordre, Bart de Wever (44%) et Jan Jambon (41%), tous deux N-VA. Suivent Alexander De Croo et Maggie de Block, de l'Open VLD avec 38% tous les deux. Enfin, Kris Peeters (CD&V), Geert Bourgeois (N-VA) et Ben Weyts (N-VA) clôturent ce classement.

Charles Michel boudé en Wallonie

Autre tendance à noter, la différence de popularité du Premier ministre, Charles Michel, entre la Flandre et la Wallonie. Le chef du gouvernement garde le cap en Flandre et perd seulement 5% par rapport au précédent classement, effectué en mars 2018. Il garde donc une bonne place dans le classement flamand.

En Wallonie, en revanche, le Premier dégringole de plus de 10 points et ne pointe qu'à la 7e position. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK