Baromètre: c'est "non" au droit de vote des étrangers aux régionales

C'est le parti socialiste, via Philippe Close au mois d'août, qui a lancé l'idée : et si on permettait aux étrangers de voter aux élections régionales ? La Belgique permet déjà aux étrangers de voter aux communales depuis les élections de 2006. Pour certains socialistes, dont la présidente de la fédération bruxelloise du PS Laurette Onkelinx, "à Bruxelles, il y a 30% de ceux qui y vivent qui ne votent pas, c'est ridicule".

Faut-il donc élargir aux élections régionales le droit de vote des étrangers ? A cette question, les répondants du sondage RTBF/La Libre/Dedicated répondent "non" à 54%. Si, à Bruxelles, 49% se montrent défavorables à cette idée, 50% des Flamands la rejettent, alors que 62% - une belle majorité - refusent cette éventualité. Les Wallons sont donc les plus réfractaires à cette idée. 

On notera que, parmi les sondés wallons, il faut aller du côté de ceux qui votent Ecolo pour voir un chiffre supérieur à 33% (38%). Les sondés PS (29%), MR (22%) ou PTB (23%) sont sous les 30%, les cdH un peu au-dessus (32%).

Élément intéressant à relever : quelles différences entre sondés wallons et bruxellois ? Les Ecolos bruxellois sont deux fois plus nombreux à accepter cette idée (67%) que les verts wallons, les socialistes bruxellois sont également plus nombreux à soutenir cette proposition (48%) que ceux du sud, les libéraux de la Capitale sont un peu plus ouverts à cette éventualité (30%). Quant aux humanistes du cdH et au PTB, les chiffres ne diffèrent guère (respectivement 31% et 20%).

On remarque donc une différence marquante dans l'électorat socialiste : 57% des sondés wallons qui se réclament du PS se disent opposés à cette idée, alors qu'ils sont 48% à Bruxelles à soutenir cette idée. Vous avez dit "grand écart" ?

Et pour les élections fédérales ? 

C'est assez similaire. 56% des Belges sondés ne veulent pas du vote des étrangers aux élections fédérales. Ils sont 51% en Flandre, 53% à Bruxelles et 65% en Wallonie. 

La Wallonie, cela semble définitif, ne veut pas d'un vote des étrangers aux élections régionales et fédérales.

 

Sondage effectué par internet, du 2 au 6 septembre 2016, sur un échantillon strictement représentatif de 2881 électeurs belges. Les enquêtes ont été réalisées dans chacune des 3 régions de Belgique: 1002 en Flandre, 917 à Bruxelles (19 communes) et 962 en Wallonie. La sélection des répondants a été réalisée par internet dans le respect de quotas sur les principaux critères socio-démographiques (sexe, âge, actifs/non-actifs,…) et répartie de façon représentative entre les provinces de Flandre et de Wallonie et entre communes pour la Région Bruxelles-Capitale. La marge d’erreur maximale est de +/- 3,2 % sur les échantillons de Wallonie, de Bruxelles et de Flandre et de +/- 1,8 % sur l’échantillon total.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir