Avortement: pétition de médecins flamands et francophones pour réclamer l'adoption du délai de 18 semaines

Avortement: pétition de médecins flamands et francophones pour réclamer l’adoption du délai de 18 semaines
Avortement: pétition de médecins flamands et francophones pour réclamer l’adoption du délai de 18 semaines - © Pixabay

Les médecins flamands et francophones ont lancé, avec la Fédération laïque de centres de planning familial, une pétition pour réclamer l’adoption du délai de 18 semaines pour avorter : "IVG : respectons le choix des femmes et leur droit à la santé !"

"Nous demandons l’accès pour toutes, sans distinction, au droit à l’avortement jusqu’à 18 semaines de gestation", peut-on lire dans le texte de la pétition. "Nous soutenons l’extension du droit à l’IVG jusqu’à 18 semaines, parce que nous sommes à l’écoute de chacun·e qui se trouve, à un moment donné de sa vie, dans une situation qui lui est propre."

Jusqu’ici, 1500 professionnels de la santé l’ont déjà signée.

Le parcours de la réforme de la loi sur l’avortement n’est effectivement pas encore terminé. La Commission de la Justice de la Chambre a approuvé, fin novembre, les articles de la proposition de loi qui dépénalise complètement l’avortement, sur la réduction du délai de réflexion imposé aux femmes qui souhaitent avorter de 6 jours à 2 jours et sur l’allongement du délai légal pour pratiquer un avortement, qui passe de 12 à 18 semaines après la conception.

Mais le CD&V, parti opposé à ce texte (tout comme la N-VA et le Vlaams Belang), a demandé une deuxième lecture. Le vote sur l’ensemble a donc été retardé de plusieurs semaines.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK