L'Union contre les nuisances des avions craint l'usage intensif de la piste 02 en août

Avions-l'UBCNA craint l'usage intensif de la piste 02 en août et n'exclut pas des actions
Avions-l'UBCNA craint l'usage intensif de la piste 02 en août et n'exclut pas des actions - © Tous droits réservés

L'Union belge contre les Nuisances des Avions craint que les deux à trois premières semaines du mois d'août soient synonymes de concentration de survol, de jour comme de nuit, des riverains de la courte piste 02 sur laquelle seront effectués tous les atterrissages en raison de travaux d'entretien de la principale piste de l'aéroport de Bruxelles-National (la 25 droite). Elle a menacé vendredi d'intenter des actions en justice si ce scénario n'est pas évité.

Les travaux d'entretien des pistes de l'aéroport sont entrepris par Brussels Airport le plus souvent durant les mois d'été.

Selon l'UBCNA qui dit l'avoir appris par hasard, ils le seront cette année sur la principale piste de décollage 25 droite dont ils devraient provoquer la fermeture durant les deux ou trois premières semaines du mois d'août 2012.

La principale association de riverains de la périphérie est de l'aéroport dit constater que Brussels Airport et Belgocontrol vont tout simplement concentrer en permanence, durant cette période, tous les mouvements sur la piste 07 droite au décollage et sur la piste 02, à l'atterrissage, au mépris des nombreuses décisions de justice qui interdisent pourtant toute utilisation excessive de celle-ci.

De plus, l'UBCNA ne digère pas que ni les communes, ni les riverains et encore moins les parlementaires n'aient été informés au préalable de ces travaux.

Pour elle, Belgocontrol ne fait preuve d'aucune créativité en matière de schémas alternatifs d'utilisation des pistes, alors que durant les précédents travaux de l'été 2004, la fermeture de la piste 25 droite avait impliqué la mise en service d'un schéma à moindre bruit.

L'UBCNA a enfin demandé l'intervention du gouvernement Fédéral auprès de Belgocontrol afin que les scénarios alternatifs soient mis en service pour ne pas pénaliser la seule région du Brabant wallon et de l'est de Bruxelles.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir