Augmentation des demandeurs d'asile: la N-VA veut plus de moyens

Hendrik Vuye
Hendrik Vuye - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Le chef de groupe N-VA à la Chambre, Hendrik Vuye, a demandé mercredi au gouvernement de prendre des mesures pour éviter une crise des demandes d'asile comme en 2010. Au

Il demande d'anticiper une arrivée plus importante de demandeurs d'asile en Belgique. Des mesures de précaution, selon lui. "Au moment du contrôle budgétaire, je crois qu'il est important de signaler qu'il y a éventuellement d'autres difficultés qui s'annoncent. Il y a plus de demandes d'asile: 50% en plus en mai, 50% en plus en juin. Le gouvernement doit prendre des mesures".

Des mesures comme la mise en place d'une réserve de recrutement chez Fedasil, l'agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile, ou à l'office des étrangers. Objectif : continuer à traiter les dossiers rapidement, dans la logique du gouvernement actuel au sein duquel on retrouve les nationalistes flamands.

La sortie du député à la chambre fait réagir un autre député, Kristof Calvo, de Groen. Il pointe la volonté de la N-VA de sans cesse diminuer les dépenses de l'Etat. Une politique qui ne tient pas la route dans ce cas précis. Et Calvo de qualifier la sortie d'Hendrik Vuye de "fait politique très important". Ce à quoi le député N-VA répond : "Nous avons toujours dit que l'Etat doit faire des économies. Mais à certains moments il peut être important de faire des investissements, et il y aura un bénéfice retour interne".

Le secrétaire d'Etat en charge des migrations Theo Francken, NVA, va remettre une note ce jeudi au conseil des ministres restreint. Il devrait demander quelques moyens supplémentaires pour la politique d'asile. 

 

Lire aussi -> Les centres pour demandeurs d'asile mis au pain sec

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK