Au moins 6% des Bruxellois ont utilisé une trottinette, un hoverboard ou un monoroue en 2018

Au moins 6% des Bruxellois ont utilisé une trotinette, un hoverboard ou un monoroue en 2018
Au moins 6% des Bruxellois ont utilisé une trotinette, un hoverboard ou un monoroue en 2018 - © ROBYN BECK - AFP

Trottinettes, électriques ou non, monoroues, hoverboards... Les "engins de déplacement" semblent bien s'être fait une place dans la mobilité des Belges, et certainement dans celle des Bruxellois, selon la 7e "enquête nationale d'Insécurité routière" de l'institut Vias, présentée lundi. Selon cette enquête qui a sondé un échantillon représentatif d'un peu plus de 6000 Belges, notamment sur leurs habitudes de mobilité et sur leur sentiment de sécurité ou d'insécurité lors de leurs déplacements, il apparaît que 3% d'entre eux ont utilisé un tel engin au moins une fois au cours de l'année écoulée.

Il y en a autant que de motards

Ce pourcentage, qui augmente même à 6% si on ne tient compte que des Bruxellois, place les engins de déplacement au même niveau que la moto en termes de parts d'utilisateurs, souligne Vias. "L'enquête a été réalisée fin octobre, début novembre, avant qu'une importante société de location de trottinettes électriques ne vienne s'implanter aussi à Bruxelles", note Karin Genoe, CEO de l'institut Vias, sous-entendant qu'il est fort probable que la part d'usagers de tels engins ait encore augmenté récemment, après le bouclage de l'étude. A la mi-novembre, l'Américaine Lime est en effet venue rejoindre dans la capitale les Troty et autres Bird, avec des trottinettes partagées et géolocalisées liées à des applications spécifiques.

La voiture reste en tête

Sur l'ensemble du territoire belge et sans partage, la voiture reste bien sûr le moyen de transport le plus prisé, avec 79% des répondants (plus de 18 ans, échantillon représentatif) ayant pris le volant d'une automobile durant l'année. Mais les transports en commun ont connu une belle hausse de popularité. Près d'un Belge sur deux (48%) déclare avoir utilisé au moins une fois les transports publics dans l'année précédant l'étude, contre 41% lors de l'édition précédente. C'est surtout à Bruxelles que la population est prompte à grimper à bord d'un tram, d'un bus, d'un train ou d'un métro: 72%, ce qui place les transports en commun devant la voiture (61%) pour ce qui est de la capitale. Les Flamands sont assez friands des transports en commun aussi (50%), les Wallons beaucoup moins (36%).

Parmi les autres chiffres issus de cette large étude, il ressort que 8% des Belges ont été victimes au cours de l'année écoulée d'un accident avec dégâts matériels, soit, selon les explications du ministre de la Mobilité François Bellot, une baisse de 2% par rapport à l'année précédente.

Archives : Journal télévisé 20/06/2017

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK