Atterrissage en vue pour le gouvernement wallon : réunions à tous les étages cet après-midi

Conclusion des discussions wallonnes PS-MR et Ecolo en vue
Conclusion des discussions wallonnes PS-MR et Ecolo en vue - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Les négociateurs des 3 partis autour de la table au niveau wallon (et pour la Fédération Wallonie-Bruxelles) - PS, MR et Ecolo – ont discuté jusqu’aux petites heures dans la nuit de dimanche à lundi, ne se quittant – officiellement sans avoir encore l’accord final sur tout – peu avant 6 heures du matin. Et avec la volonté de se retrouver ce lundi après-midi pour conclure cette fois. Certaines sources évoquant, elles, malgré tout un accord déjà bouclé. On explique que "le gros est fait", tout dans la nuance...

Avec un agenda qui semble bien se clarifier et s’affiner au fil des heures. On a ainsi appris que les trois partis se lanceraient vers 14 heures dans une ultime relecture des textes – avec visiblement encore quelques points à trancher. L’idée étant d’aboutir avec une communication à la presse en fin d’après-midi à Namur, avant qu’une série de bureaux de partis ne soient convoqués pour approuver l’accord : Ecolo à Namur à 17h30, le PS à Bruxelles à 18 heures comme le MR.

L’épineuse question du casting

On a déjà dit que les discussions avaient été ralenties ces derniers jours par une série de dossiers emblématiques et problématiques – aéroports, armes, enseignement notamment – mais en parallèle reste aussi à régler le volet "casting ministériel". La question des portefeuilles c’est effectivement déjà le "coup d’après", déjà dans toutes les têtes. Avec des négociations qui se font en parallèle pour le gouvernement wallon et pour celui de la Fédération Wallonie-Bruxelles. 

Avec l’idée que le PS disposerait de 4 ou 5 ministres (souvent cités Pierre-Yves Dermagne, Hugues Bayet, Christie Morreale, Frédéric Daerden ou Déborah Géradon - Jean-Claude Marcourt, un temps pressenti comme N°1 wallon étant désormais davantage cité pour l’échelon fédéral si le PS devait y figurer, dans un délai incertain).

le MR compterait, lui, 4 ministres (à choisir entre Jean-Luc Crucke, Pierre-Yves Jeholet, Valérie De Bue, Jacqueline Galant, Sabine Laruelle ou Georges-Louis Bouchez).

Ecolo compterait 3 ministres (Stéphane Hazée, Philippe Henry, Hélène Ryckmans, Bénédicte Linard ou Jean-Michel Javaux). 

Un nouveau gouvernement au sud du pays avec pour ministre-président Elio Di Rupo, président du PS et " négociateur en chef " régional. Une autre piste qui circule serait aussi de voir Elio Di Rupo préférer temporairement négocier ce qui peut l’être au fédéral lui-même et laisser Paul Magnette jouer les N°1 par intérim. Le ministre-président sortant, le MR Willy Borsus étant, lui, pour le moment cité soit à la tête du MR que devrait abandonner Charles Michel à l’issue des négociations régionales, soit à la ministre-présidence de la FWB… Sachant que l’on évoque de 12 à 14 ministres pour les deux gouvernements, wallon et FWB, avec certaines doubles "casquettes" possibles. 14 c’était le nombre de ministres sous la coalition PS-Cdh d’avant juin 2017. Et durant les deux dernières années, il était question de 7 ministres côté wallon (coalition MR-CDh) et 6 côté FWB (avec Alda Greoli CdH présente dans les deux exécutifs). A voir dans les prochaines heures.

Direct de Hugues Angot depuis l'Elysette à Namur (JT 13h)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK