Attentats: encore 44 victimes à l'hôpital, dont 24 en soins intensifs

Un drapeau en berne le 24 avril 2016 à l'hôpital militaire Reine Astrid, à Neder-Over-Heembeek (Bruxelles).
Un drapeau en berne le 24 avril 2016 à l'hôpital militaire Reine Astrid, à Neder-Over-Heembeek (Bruxelles). - © PATRIK STOLLARZ - AFP

Quatre semaines après les attentats du 22 mars, 44 personnes se trouvent toujours à l'hôpital, dont 24 en soins intensifs, a indiqué ce mardi Alain Lefèvre, directeur général du centre de crise, lors d'une conférence de presse.

L'équipe d'identification de la police fédérale espère par ailleurs terminer pour la fin de cette semaine les analyses ADN réalisées sur les victimes des attentats, ajoute la police fédérale.

"Le DVI a fait de son mieux pour identifier autant que possible les restes humains", précise Peter De Waele, porte-parole de la police fédérale.

Analyses ADN terminées en fin de semaine

"Le respect des victimes et de leurs proches était notre principale préoccupation. Nous voulions nous assurer qu'il n'y avait pas de nouvelles victimes découvertes. (...) Les analyses ADN devraient pouvoir être terminées à la fin de cette semaine."

Le centre de crise a de son côté joué ces dernières semaines un rôle de coordination, en collaboration avec les services de secours, les autorités et les polices fédérale et locales.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK