Attentats à Paris: un 5ème mandat d'arrêt en Belgique, la police recherche Mohamed Abrini

Les services de police recherchent activement Mohamed Abrini.
2 images
Les services de police recherchent activement Mohamed Abrini. - © Tous droits réservés

Dans un communiqué de presse, le Parquet Fédéral annonce que l’une des trois dernières personnes encore privées de liberté depuis l’opération de lundi matin à été placée sous mandat d’arrêt par le magistrat instructeur spécialisé en matière de terrorisme.

L'individu est inculpé du chef de participation aux activités d’un groupe terroriste et d’assassinats terroristes. Les deux autres personnes encore détenues ont été remises en liberté. Au total, cinq personnes ont été placées en détention préventive au cours de cette semaine dans le cadre de l’enquête menée en Belgique depuis les attentats de Paris.

Un nouvel appel à témoin

Par ailleurs, le juge d’instruction a émis un mandat d’arrêt international et européen à charge de Mohamed Abrini. Il est activement recherché par les services de police belges et français. Un appel à témoins a été diffusé (www.police.be).

Le suspect mesure 1m75 et est de corpulence athlétique, il a la peau mate, les yeux bruns, les cheveux foncés et le visage fin. Il est dangereux et probablement armé. Il est demandé de s'abstenir d'intervenir soi-même et de prévenir immédiatement les services de police (0800/30.300 ou avisderecherche@police.belgium.eu).

Abrini vu en compagnie d'Abdeslam, avant les attentats

Deux jours avant les attentats de Paris, soit le 11 novembre vers 19H00, Salah Abdeslam, toujours recherché, avait  été filmé dans la station-service de Ressons (sur l’autoroute en direction de Paris), en compagnie d’une personne qui a été, depuis, identifiée comme étant Mohamed Abrini, né le 27 décembre 1984. Ce dernier était au volant de la Renault Clio qui servira à commettre des attentats deux jours plus tard.

Dix terroristes recherchés

Enfin, notons que le vice Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR) a déclaré à un journaliste de la chaine américaine ABC qu'on recherchait environ 10 terroristes "avec des armes lourdes et des bombes suicide". Il a aussi reconnu une faille dans les services de renseignement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK