Direct / Attentats à Bruxelles: les recommandations de la commission débattues à la Chambre

Quelles leçons retenir des attentats du 22 mars? Les députés de la chambre vont en débattre ce jeudi après-midi en séance plénière. Les députés doivent voter les recommandations de la commission d'enquête sur les attentats, point final de 18 mois de travaux qui ont suivi l'attaque terroriste la plus meurtrière que la Belgique ait vécue en temps de paix

Une commission composée de 17 députés a interrogé près de 200 personnes et a accouché d'un rapport de près de 1000 pages sur le fonctionnement des services de secours et de sécurité, ainsi que sur le développement du radicalisme.

Le vice président de la commission, Georges Dallemagne (cdH), épingle ses moments forts: "Quand nous avons reçu les secouristes, les responsables de la Grande mosquée qui se sont défilés et qui n'ont pas voulu dire toute la vérité sur les financements saoudiens de cette mosquée et sur leur responsabilité dans l'expansion du salafisme en Belgique. Il y a eu aussi ces moments à huit clos où nous avons eu des informations de nos services de renseignement, les moments ou les opportunités qui avaient été gâchées".   

Quelles recommandations?

Les recommandations de la commission sont variées: communication directe du centre de crise en cas d'attentats, intégration des plans d'urgence et prise en compte du risque terroriste, réforme des services de renseignement, meilleur échange d'informations entre les services, apprentissage d'une des langues nationales par les imams prêchant en Belgique, formation des gardiens de prison à détecter le radicalisme, etc.

Deux cas polémiques

La commission n'a pas échappé à la polémique. Notamment les accusations portées par le ministre de l'Intérieur Jan Jambon contre l'officier de liaison de la police à Istanbul et la participation du président de la N-VA Bart De Wever à une réunion de la haute hiérarchie policière le lendemain des attentats.

Le travail parlementaire ne s'arrête toutefois pas à ces recommandations. Pour s'assurer de leur mise en œuvre et rester vigilant face à l'évolution du terrorisme, la commission d'enquête recommande la création d'une commission de suivi.

Direct d'Alisson Delpierre avec Georges Dallemagne (cdH) comme invité, dans notre JT 13h:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK