"Nous allons gagner. Pas eux": les politiques belges réagissent à l'attaque de Londres

Attaques dans le centre de Londres - Une "nouvelle tragédie", selon les mots de Charles Michel
Attaques dans le centre de Londres - Une "nouvelle tragédie", selon les mots de Charles Michel - © Belga

"Une nouvelle tragédie à Londres, nous sommes tous aux côtés du Royaume-Uni": le Premier ministre Charles Michel a réagi avec sobriété, dimanche vers 4h15 du matin, à la nouvelle de l'attaque perpétrée samedi soir dans le centre de Londres, sur le London Bridge et dans le quartier proche du Borough Market.

Ne sous-estimez jamais notre détermination

"Pour le moment, il n'y a pas d'indication sur d'éventuelles victimes belges", a commenté, de son côté, Didier Reynders en présentant ses condoléances aux victimes.

"Nous allons gagner. Pas eux. Nous", a réagi dimanche le secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration, Theo Francken (N-VA), au lendemain d'une attaque terroriste qui a fait sept morts et 48 blessés à Londres. "Je comprends votre impatience, votre frustration et votre inquiétude, mais ne sous-estimez jamais notre détermination", a-t-il indiqué sur sa page Facebook.

Le ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet (sp.a), qui assistait samedi soir à un spectacle dans la capitale britannique, a lui aussi réagi sur le réseau social Facebook, décrivant la manière dont la vie reprenait dimanche matin. "La vie continue. Et cela doit être ainsi", déclare-t-il. "Nous allons nous promener aujourd'hui, nous prendrons le métro et nous ferons ce que nous voulons faire. Nous serons à n'en pas douter plus attentif, mais nous devons continuer à vivre", conclut-il.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK