Assouplissements en Belgique: retour très partiel au présentiel pour les étudiants du supérieur

Après les coiffeurs, les métiers de contact, les rassemblements autorisés à dix en extérieur, de nouvelles mesures de déconfinement vont s'appliquer à partir de ce lundi au profit de l'enseignement et des jeunes générations, particulièrement impactées par la crise sanitaire.

Ainsi, les étudiants du supérieur, qui étaient contraints à un enseignement à distance depuis le début de l'automne, vont doucement retrouver le chemin de leurs auditoires.

Dès ce lundi, l'enseignement supérieur passe en effet en code orange, ce qui signifie que les universités et les Hautes écoles vont assurer une reprise partielle de leurs activités d'apprentissage en présentiel.

Le taux de présence des étudiants sur les campus et dans les écoles ne pourra toutefois jamais dépasser le seuil de 20% des inscrits.


Lire aussi: Les étudiants qui kottent ensemble considérés comme un ménage


L'occupation des auditoires est par ailleurs limitée à 200 personnes maximum. Le port du masque sera obligatoire pour tous, tout comme le respect d'une distance physique de 1,50m entre les personnes. Un sens de circulation devra être observé dans les bâtiments, qui devront être nettoyés, désinfectés et aérés régulièrement.

Les étudiants ne sont toutefois pas obligés d'assister aux cours à nouveau organisés pour eux en présentiel.

Les activités estudiantines (cercles, etc.) restent, elles, strictement interdites.

L'enseignement obligatoire est lui aussi marqué par quelques assouplissements.

Ainsi, les activités extra-muros d'une journée maximum peuvent reprendre pour tous les élèves (maternel, primaire, secondaire ordinaire et spécialisé). Plusieurs règles doivent toutefois être respectées: activités par groupe-classe, respect du protocole applicable au secteur de l'activité, déplacements à pied ou dans des transports réservés. Interdiction donc pour ces classes d'emprunter les transports en commun.

Dans le secondaire aussi bien ordinaire que spécialisé, les cours d'éducation physique et sportive peuvent reprendre dans des conditions sanitaires strictes, c'est-à-dire avec priorité aux activités en extérieur, nettoyage des vestiaires et du matériel, pas d'échanges de matériel.

Les élèves de l'enseignement secondaire spécialisé des filières de type 3 (troubles du comportement) et 4 (déficiences physiques) ainsi que les élèves de l'enseignement en alternance peuvent à nouveau être présents à 100% à l'école.

Enfin, l'enseignement de promotion sociale repasse lui aussi en code orage, avec des cours présentiels à hauteur de 20%.

 

Matin Première 15/03/2021

Valérie Glatigny, ministre francophone de l'Enseignement supérieur, était l'invitée de Matin Première ce lundi. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK