Assouplissement des mesures Covid en maisons de repos : la discussion continue

Assouplissement des mesures Covid en maisons de repos : la discussion continue
Assouplissement des mesures Covid en maisons de repos : la discussion continue - © POOL FRANCISCO SECO - BELGA

L’annonce d’un accord sur des mesures d’assouplissements à venir dans les maisons de repos et de soins, mercredi soir, paraissait bien idyllique.

En tout cas, côté flamand, on s’en était rapidement félicité, Task force Flandre et ministre flamand de la Santé, le CD&V Wouter Beke, en tête. Officiellement le groupe de travail "Soins" venait en effet de donner son feu vert à de premiers assouplissements des règles de sécurité sanitaire. Plus précisément dans les centres où 90% des résidents et 70% du personnel ont déjà reçu les deux doses de vaccin ; il y serait possible de renouer plus de contacts entre eux et avec les visiteurs après un laps de temps de dix jours.


►►► Coronavirus : la majorité des résidents des maisons de repos à Bruxelles ont reçu la deuxième dose


Concrètement chaque résident pourrait voir deux contacts "câlins", la proximité physique y étant donc autorisée. De plus, ces deux contacts seraient autorisés à changer toutes les deux semaines. Autre mesure : les résidents pourraient se redéplacer plus librement au sein même de leur maison de repos. Contacts entre groupes et repas à nouveau pris en commun si les distances sont respectées. Avec aussi le retour progressif d’aidants externes et prestataires comme coiffeurs ou professions de contact non médicales…

Voilà pour l’annonce. Mais en y regardant un peu plus près, tout reste à faire. Ainsi côté flamand, après l’effet d’annonce, on se penche à présent sur l’élaboration de dispositions légales pour encadrer la transposition concrète de ces assouplissements. Les consignes ne sont pas encore parties. Ceci alors qu'en Flandre, 506 des 824 maisons de repos répondraient déjà aux critères de vaccination demandés. Cela en fait donc du monde. Et côté francophone, où l’on s’est montré plus discret qu’au nord du pays jusqu’à présent, c’est la même situation, alors qu'est en train de s'achever la phase de vaccination à deux doses tant des résidents que du personnel. 

Réunion fédération des maisons de repos et ministre wallonne de la Santé

Délai de réflexion aussi en Wallonie, comme à Bruxelles d’ailleurs. Régions qui devraient suivre les mêmes consignes générales. Mais côté wallon, on dit plancher sur une circulaire complète et globale qui envisagerait tous les cas de figure et tous les types de maisons de repos et de soins, en tenant compte évidemment là aussi du taux de vaccination parmi résidents et personnel. L’idée étant de toute façon de ne fixer l’entrée en vigueur des changements qu’à partir du 1er mars.

A 15 heures, la ministre de la Santé Christie Morréale avait un contact avec la fédération des maisons de repos pour concertation. Le ministre bruxellois de la Santé, l'Ecolo Alain Maron, doit lui aussi prochainement rencontrer les représentants des maisons de repos de la Région. 


 

Sur le même sujet: JT 15/02/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK