Assigné, l'Etat belge a jusqu'au 15 juillet pour statuer sur les foires et salons

Assigné, l’Etat belge a jusqu’au 15 juillet pour statuer sur les foires et salons
Assigné, l’Etat belge a jusqu’au 15 juillet pour statuer sur les foires et salons - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Le Conseil d’Etat a donné à l’Etat belge jusqu’au 15 juillet, date du prochain conseil national de sécurité, pour prendre une décision concernant les foires et salons, indique vendredi Febelux. La fédération des organisateurs d’événements et congrès et cinq de ses membres avaient en effet assigné le gouvernement la semaine dernière afin de pouvoir recommencer à travailler dans de meilleures conditions dès le 1er août.

Le secteur juge incompréhensible l’absence de date de redémarrage et fait valoir que les mesures de sécurité peuvent être mises en œuvre de manière beaucoup plus stricte et claire sur un lieu d’exposition et de conférence que dans les centres commerciaux, par exemple. En raison de l’infrastructure permanente où se déroulent habituellement les foires en Belgique, le mètre et demi peut être parfaitement garanti.

"Tous les visiteurs sont pré-enregistrés et ont accès selon un système de créneaux horaires afin de limiter le nombre de personnes présentes au même moment sur l’événement. Le secteur prévoyait l’obligation de port du masque bien avant que le gouvernement ne le réinstaure", pointe Febelux.

"L’attitude de l’État belge contraste celle des pays voisins"

L’organisation ne comprend dès lors pas pourquoi les centres commerciaux sont ouverts depuis des semaines et qu’elle ne dispose toujours pas de la moindre perspective de réouverture. "L’attitude de l’État belge contraste d’autant plus avec les décisions prises par les gouvernements de nos pays voisins, qui ont décidé, si ce n’est pas déjà fait, de la réouverture imminente des foires et salons dans leurs pays respectifs", commente Dirk Van Roy, CEO d’EasyFairs (Flanders Expo, Antwerp Expo, Namur Expo, etc.)

Selon Febelux, le Conseil d’État a décidé jeudi de laisser à l’État jusqu’au 15 juillet pour se prononcer lors du conseil national de sécurité. L’association professionnelle espère recevoir d’ici là une perspective de réouverture en toute sécurité de foires, salons et congrès. "Sans quoi, l’autre procédure engagée, en référé, au tribunal de première instance de Bruxelles, dont l’audience est prévue ce 16 juillet, sera maintenue", prévient-elle.

La semaine dernière, Conceptum, organisateur de Créativa, Mégavino, du Salon des Vacances d’Anvers, du Belgian Boat Show, Sfeer, Countryside, etc., a fait faillite, ce qui témoigne de l’urgence de notre demande, conclut Frédéric François, CEO de Fisa, organisateur notamment de Batibouw.

Reportage du 04 juillet

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK