Arabie saoudite: les francophones ne parlent pas d'une même voix

Richard Miller (MR) et Gwenaëlle Grovinus (PS).
Richard Miller (MR) et Gwenaëlle Grovinus (PS). - © Belga

Les partis francophones ne parlent pas d'une même voix dans le débat sur les relations avec l'Arabie saoudite. Libéraux et écologistes devraient approuver mardi après-midi une résolution qui encadre les relations commerciales avec le royaume saoudien, en particulier le commerce des armes, tandis que les socialistes devraient s'abstenir.

A la suite de la polémique sur l'entrée de l'Arabie saoudite dans la commission des Nations-Unies pour les droits des femmes, la commission des relations extérieures de la Chambre a repris l'examen d'une proposition des Verts sur les liens avec le royaume. La majorité y a apporté un certain nombre d'amendements qui visent à "soumettre à une réflexion approfondie" les liens diplomatiques, commerciaux et autres, mais aussi à soumettre à un embargo les ventes d'armes en concertation avec les Régions, compétentes pour accorder les licences d'exportation.

Mesure belge ou européenne?

En toile de fond du débat, se profilent les intérêts de l'industrie wallonne de l'armement à l'égard d'un pays connu pour son piètre respect des droits de l'homme et impliqué directement dans un conflit au Yémen. Le PS a rappelé son attachement à une mesure à l'échelon européen, seule efficace à ses yeux. "Cette résolution va-t-elle changer les choses? Je ne le pense pas. Je suis convaincue que le débat doit se mener au niveau européen, c'est là que nous devons faire bouger les lignes", a expliqué Gwenaëlle Grovonius. Le MR estime au contraire qu'il faut prendre l'initiative en Belgique pour faire évoluer l'Union européenne. "Au niveau de l'Europe, s'il n'y pas de déclenchement à partir d'un Etat membre, vous savez bien que ça ne bougera pas. Il faut donc aller vers une résolution belgo-belge qui pourrait être l'amorce d'un débat européen", a fait remarquer Richard Miller. 

Sujet du JT 13h du mardi 16 mai:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir