Un nouveau système d'éclairage mis en place sur le ring, à hauteur d'Anderlecht

Les lampadaires du ring bruxellois étaient en bout de course. Alors quitte à les changer, autant faire un pas vers la modernité. Pour Camille Thiry (porte-parole de Bruxelles Mobilité), l'éclairage par LED a beaucoup d'avantages. "On a remplacé l’éclairage non seulement parce qu’il arrive en fin de vie, mais aussi dans une optique d’amélioration : en termes d’économies d’énergie, de visibilité et de sécurité routière, de réduction de l’entretien."

Moins d'entretien, car les LEDS ont une durée de vie de 25 ans environ, cinq fois plus qu'une lampe classique. Par contre, les LEDS sont aussi plus chers à l'achat. L'installation aura coûté 320 000 euros à la Région bruxelloise. "Cela dit, l’investissement est tout à fait rentable étant donné la durée de vie des ampoules, la réduction de l’entretien et les économies réalisées."

L'entreprise qui a fourni les LEDS est en pleine expansion. Pierre Lechat en est le responsable commercial. Pour lui, l'éclairage LED n'est qu'un premier pas vers des technologies beaucoup plus avancées. "Ce dispositif va clairement s’étendre. En se projetant loin dans le futur, je pense que votre voiture va dialoguer avec les luminaires. L’autoroute intelligente va donner plein d’informations à l’utilisateur qui se trouve sur l’autoroute. Les poteaux d’éclairage pourraient même jouer le rôle de détecteur d’accident. Ainsi, lorsqu’un accident survient, le niveau d’éclairage pourrait être automatiquement remonté sur l’autoroute."

Avant de voir aboutir ces autoroutes du futur, il faudra sans doute patienter encore une vingtaine d'années.

Barbara Challe

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK