Après la mort de la louve Naya, la ministre Zuhal Demir promet une évaluation du "plan loup" flamand

Un loup dans un parc animalier
Un loup dans un parc animalier - © PHILIPPE HUGUEN - AFP

Après la mort très probable de la louve Naya, la ministre flamande de l'Environnement Zuhal Demir (N-VA) a promis mercredi face aux députés régionaux une évaluation et une éventuelle adaptation du "plan loup" flamand.

Répondant à une question de Mieke Schauvliege (Groen), la ministre a confirmé les constats de l'Inspection de l'agence Natuur en Bos (nature et forêts), selon laquelle la louve qui s'était installée en territoire flamand a été tuée de manière intentionnelle, sans doute par des professionnels. Une corde avec appât a d'ailleurs été trouvée sur le territoire de la louve, et deux chasseurs avec armes chargées y ont été surpris.

Le "plan loup" régional sera évalué et "adapté si nécessaire", entre autres en ce qui concerne la protection des loups, a indiqué la ministre.

Consultez le "plan loup" de la Région flamande (en néerlandais)

CQFD (Ce Qui Fait Débat) 03/10/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK