App de tracing : l'Autorité de protection des données a livré un avis globalement positif, dit Christie Morreale

La ministre Christie Morreale
La ministre Christie Morreale - © JOHN THYS - BELGA

L'Autorité de protection des données a remis un avis "globalement positif" sur les mesures encadrant le fonctionnement de l'application numérique de suivi de contacts qui devrait être disponible à la fin du mois de septembre, a indiqué mardi la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale, alors qu'était débattu en commission du parlement régional le projet de décret portant assentiment de l'accord de coopération conclu entre le Fédéral et les entités fédérées sur le tracing, tant manuel que numérique.

Le mécanisme mis en place prévoit notamment un système de cryptage complexe afin d'éviter le risque de réidentification des utilisateurs de l'application, a expliqué la ministre.

L'application "s'avèrera particulièrement utile lors de contacts proches avec des inconnus, ou lorsque la situation ne permet pas de mémoriser un trop grand nombre de contacts", comme lors d'une manifestation, a-t-elle ajouté.

Concrètement, les contacts à haut risque seront rapidement prévenus et encouragés à faire un test et à entrer dans le suivi de contacts.

"Les systèmes informatiques digital et manuel se complètent, telle une boîte à outils destinée à protéger le citoyen dans un maximum de situations, le but étant clairement de casser la chaîne de propagation aussi rapidement que possible. Nous espérons donc un maximum de téléchargements et un minimum de malades", a conclu Christie Morreale.

Après avoir été approuvé en commission, le projet de décret doit encore obtenir le feu vert de la plénière du parlement wallon.

Journal télévisé 04/09/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK