Antiterrorisme: les 2 hommes abattus à Verviers venaient de Molenbeek

L'endroit précis des perquisitions n'a pas été dévoilé par le parquet mais selon la bourgmestre, Françoise Schepmans (MR), c'est bel et bien sur le territoire de Molenbeek, où neuf personnes ont déjà été arrêtées, que les deux nouvelles opérations ont eu lieu.

En ce qui concerne l'identité des deux suspects abattus jeudi à Verviers après avoir ouvert le feu à l'arme de guerre sur des policiers, il s'avère, contrairement à ce que de nombreux médias affirmaient jusqu'ici, qu'ils ne sont pas Verviétois, mais Molenbeekois. Il s'agit de deux jeunes hommes, résidents de la commune bruxelloise et âgés entre 20 et 30 ans.

Pour rappel, six perquisitions avaient déjà eu lieu jusqu'ici à Molenbeek et avaient mené à neuf arrestations. 

Françoise Schepmans s'est exprimée au micro de la Première au sujet de ces opérations. "Les services de police ont bien travaillé", a-t-elle commenté. "Comme bourgmestre je ne peux qu’en être satisfaite. Cela a rassuré la population qui manifestait des inquiétudes. Notre volonté est d’évidemment mettre un coup d’arrêt à ces réseaux jihadistes. S'il y en a qui se développent sur Mokenbeek-Saint-Jean, il faut les faire disparaître rapidement", a encore déclaré la bourgmestre libérale.  

Le parquet fédéral a par ailleurs confirmé que l'un des quatre suspects interpellés par la police grecque dans le centre d'Athènes a effectivement un lien avec cette cellule terroriste.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK