André Flahaut (PS) propose d'interdire formellement le salut nazi

Le député André Flahaut (PS) prépare une proposition de loi.
Le député André Flahaut (PS) prépare une proposition de loi. - © THIERRY ROGE - BELGA

Le député André Flahaut (PS) prépare une proposition de loi qui interdit le salut nazi et les manifestations qui lui sont associées, a-t-il annoncé.

Ce salut défraie la chronique depuis l'affaire Chovanec. Ce n'est toutefois pas la première fois que ce geste est observé en Belgique ces dernières années. Le député rappelle le salut nazi réalisé à l'issue d'une visite au Mémorial national du Fort de Breendonk, celui adressé à un joueur noir du Sporting de Charleroi en 2019, après ceux, plus récents, dans un café à Liège (février 2020) et à la gare de Malines (août 2020), sans compter les références au nazisme qui proliféraient sur un groupe privé du mouvement d'extrême-droite Schild&Vrienden, dont le fondateur siège aujourd'hui à la Chambre.

Nul ne peut ignorer la signification de ce geste

"Le salut nazi est-il devenu le dernier geste à la mode? ", se demande le député. "Nul ne peut ignorer la signification de ce geste ni les souffrances, le sang et les larmes auxquels il renvoie. Les plus jeunes, au même titre que leurs aînés, doivent avoir conscience de ses implications haineuses et prendre la mesure de ses origines autant que de ses usages. C'est une question d'éducation à la citoyenneté", a-t-il ajouté.

Par le biais de la loi Moureaux réprimant le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie, un tel salut peut être incriminé mais c'est une affaire d'interprétation.

Le député plaide en faveur d'une loi qui poserait les bases de l'interdiction d'un tel geste et les manifestations qui lui sont associées, à l'instar d'autres pays européens, dont l'Allemagne et l'Autriche, où il est constitutionnellement interdit, ou la Suède, les Pays-Bas, la République tchèque, la Slovaquie et la Pologne, où il peut être rattaché aux crimes de haine et, partant, donner lieu à des condamnations.

Ce texte sera soumis à d'autres groupes politiques.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK