Allocations familiales wallonnes: 10 euros en plus pour les familles "oubliées"

Depuis vendredi dernier et les révélations sur le non-paiement des allocations familiales du mois de janvier pour plus de 120.000 familles wallonnes, c'est le branle-bas de combat. D'abord, assurer les paiements le plus rapidement possible (pour ce lundi normalement). Ensuite, comprendre et établir des responsabilités. Comment un tel couac a-t-il pu se produire, alors que le transfert des allocations familiales vers l'échelon régional wallon est prévu de longue date ? Une conférence de presse, ce midi, de Famiwal, l'organe wallon chargé du versement des allocations familiales, a permis de mieux comprendre la situation.

La directrice générale faisant fonction de Famiwal, Françoise Abad Gonzalez, a annoncé que tous les paiements avaient été effectués ce matin. Et qu'en guise de compensation, toutes les familles préjudiciées vont recevoir 10 € de plus. "Nous avons ainsi entendu l'appel de la ministre", indique Françoise Abad Gonzalez. Ces 10 € représentent un "geste symbolique" et non une indemnisation quelconque qui serait impossible à calculer : "Des familles touchent 800 €, d'autres le minimum. C'est un geste d'excuse". Les familles vont recevoir un courrier explicatif. Famiwal s'est, par ailleurs, engagé à "tout mettre en oeuvre pour que ça ne se reproduise pas".

Qui paiera ce "dédommagement"?

Comme l'a expliqué Françoise Abad Gonzalez, ces 10 € par famille, soit 1,2 million d'euros proviendront du budget de Famiwal. Le budget total de cette structure publique est de 872 millions, selon le président Charlier, dont 28 millions servent au frais de fonctionnement. C'est donc de ces 28 millions que proviendra ce 1,2 million de dédommagement. La facture est donc, au final, publique, ce sont les Wallons et Wallonnes qui in fine paieront la facture.

Que s'est-il passé?

C'est toujours le brouillard. Dans un communiqué envoyé peu avant la conférence de presse de Famiwal, la banque Belfius "reconfirme" que le problème provient de Famiwal qui n'a "pas correctement rempli les fichiers de paiement transmis à Belfius, malgré les instructions transmises et répétées à plusieurs reprises, aussi bien oralement que par écrit. (...) Les instructions techniques relatives à l’utilisation des codes requis – notamment le code pour les paiements urgents - ont été expliquées et transmises à Famiwal. Ces réunions et échanges entre Famiwal et Belfius ont eu lieu entre le 8 août 2018 et le 4 février 2019. Malheureusement la colonne dans le fichier de paiement transmis par Famiwal à Belfius pour demander un paiement urgent, est restée vide. Belfius n’est donc pas à l’origine de cette erreur. "Invitée à réagir ce communiqué, Françoise Abad Gonzalez a expliqué que des paiements de régularisation avaient été effectués sans aucun problème, en guise de test. "Le 4 février, nous avons envoyé 5 fichiers de paiement, que ce soit vers l'étranger, pour les chèques circulaires, etc. Ces fichiers ont été validés, par Belfius, par retour de mail, à 14h23." Pour le président du comité de gestion, Philippe Charlier, "toutes les demandes de Belfius ont été respectées dans les délais voulus. S'il y avait d'autres demandes, il fallait nous le dire. C'est pas nous qui payons, c'est eux." Bref, pour le moment, personne n'assume ce couac.

Tous les paiements sont passés ce lundi

En attendant d'en savoir plus, tous les paiements en retard sont passés ce lundi. Si vous constatez un souci, un call center est à l'écoute jusque minuit au numéro gratuit 0800/13.008.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK