Allocations familiales à Bruxelles: un trou de 14 millions dans le budget?

Alain Maron (Ecolo), député bruxellois évoque une "erreur grossière".
Alain Maron (Ecolo), député bruxellois évoque une "erreur grossière". - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Le député bruxellois Ecolo Alain Maron a affirmé ce mercredi que le projet de budget de la Commission Communautaire Commune (CCC) de Bruxelles faisait apparaître un trou budgétaire de 14 millions pour le montant des allocations familiales, en raison d'une erreur qu'il impute aux deux ministres en charge du budget de cette institution, Guy Vanhengel (Open Vld) et Didier Gosuin (DéFI).

Pour ce dernier, il s'agit d'une tempête dans un verre d'eau, l'écart potentiel représentant 0,1% du budget de la CCC. Qui plus est, si l'écart se vérifie, il est imputable à la dernière réforme de l'État à laquelle Ecolo a contribué et à laquelle DéFI s'est opposé.

"Erreur grossière"

Parlant d'une "erreur grossière", Alain Maron a précisé que Didier Gosuin et Guy Vanhengel avaient indiqué en dépenses pour 2018, le montant de 2017 et non le montant 2018 transmis par Famifed, l'agence fédérale pour les allocations familiales. Or, une indexation a eu lieu courant 2017 et le montant 2018 est donc plus élevé.

Le budget affiche un montant de 774,350 millions d'euros de dépenses pour les allocations familiales à la place de 788,4 millions d'euros (montant Famifed). Ce "trou" a été relevé par la Cour des comptes dans son rapport sur le budget, "nié par les ministres du Budget", mais "confirmé par les ministres fonctionnels (Céline Fremault, cdH et Pascal Smet, sp.a) mercredi à l'occasion de l'examen spécifique des budgets d'Action sociale", a indiqué l'élu écologiste.

Sous-financement ?

Pour celui-ci ce trou est loin d'être anecdotique si on considère que l'essentiel des dépenses de la Cocom sont incompressibles en l'état.

Cette lecture est loin d'être partagée par Didier Gosuin. Interrogé par Belga, le ministre a souligné que soit l'élu écologiste a raison et cela montre que l'État fédéral "sous-finance les matières transférées dans le cadre de la réforme de l'État à laquelle Ecolo a apporté son soutien", soit on reste dans les clous.

Selon le ministre, le Budget 2018 a été préparé en tenant compte des données de Famifed dont les chiffres fluctuent mais qui a prévu un montant exécuté de 752 millions d'euros à la fin décembre 2017 et d'un montant de recettes de 774 millions d'euros annoncé par le SPF Finances. Cela donne une marge de 22 millions d'euros.

Mais dans le pire des cas, si Alain Maron a raison, on est dans des marges anodines par rapport au budget de la CCC, a encore dit le ministre en substance.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK