Allocations et top managers, sous la loupe du Baromètre RTBF-La Libre-Dedicated

Salaires des patrons du public et allocations familiales : l'avis des Belges sur ces questions d'argent
3 images
Salaires des patrons du public et allocations familiales : l'avis des Belges sur ces questions d'argent - © AFP

Deux sujets ont fait l'actualité ces derniers temps : les salaires des top managers et les cafouillages autour des allocations familiales. Plafonner le salaire des patrons des entreprises publiques ? C’est le projet du ministre Jean-Pascal Labille. En plein dans le mille pour les Belges : ils y sont majoritairement favorables. Ils sont par contre plus timorés sur la régionalisation des allocations familiales : 34% des Belges seulement pensent que cela va améliorer leur situation.

Le transfert des allocations familiales aux Régions va-t-il avoir des effets positifs ? Cet aspect de la 6e réforme de l’Etat est perçu avec beaucoup de scepticisme par les Belges.  

45% d’entre eux estiment que cela va améliorer l’efficacité du suivi administratif des dossiers.  Mais seuls 39% pensent que cela sera positif ou très positif sur l’égalité des allocations familiales octroyées dans les différentes Régions.

Une minorité également pense que le système de barèmes ou les critères pris en compte pour calculer le montant sera plus clair. Enfin, 34% estiment que le montant des allocations familiales octroyées à leur famille s’en portera mieux.

Entre les Régions, peu de différences, si ce n’est que la Flandre est légèrement plus convaincue des bénéfices de la réforme, que la Wallonie et Bruxelles.  

Salaires plafonnés   

Autre sujet d’actualité : le plafonnement des salaires des grands patrons des entreprises publiques. Là, une large majorité des Belges (68%) se montre en faveur d’un plafonnement général ou d’un plafonnement variable selon l’importance de l’entreprise publique.

13 % trouvent qu’il faut que ces salaires doivent rester " raisonnables " mais préfèrent se passer d’un plafonnement.  Enfin, 7 % sont opposés à un plafonnement et pensent qu’il faut mettre le prix pour avoir des dirigeants de qualité. 

Les différences d’opinions entre régions sont peu significatives. Mais  c’est à Bruxelles et en Wallonie qu’on trouve le plus de partisans d’un plafonnement (73% des Wallons et 68% des Bruxellois).

 

Ce sondage a été effectué par Internet, du jeudi 29 août au lundi 02 septembre 2013, sur un échantillon strictement représentatif de 2.714 électeurs belges. La marge d’erreur maximale (c’est-à-dire pour des fréquences observées proches de 50%) est de ±  3,3 %

 

Johanne Montay

 
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK