Alexander De Croo : la réouverture de l’Horeca le 1er mai ne peut être inscrite noir sur blanc

Le Premier ministre Alexander De Croo était l’invité de plusieurs débats dominicaux et sera l’invité du Journal Télévisé ce dimanche à 19h30. Avant midi, sur le plateau de l’émission De Zevende Dag, à la VRT, Alexander De Croo est resté prudent sur les échéances fixées pour la reprise cours dans les écoles, le 19 avril, et pour la réouverture du secteur Horeca, le 1er mai. On ne peut pas "l’écrire noir sur blanc", a précisé le Premier ministre.

L’horeca

"On ne maintiendra pas aucun commerce fermé plus longtemps que ce qui est nécessaire", a rappelé Alexander De Croo. Mais, "cela dépendra de comment nous parviendrons à limiter les contacts au cours de ces semaines", a estimé le Premier ministre. Il a rappelé que les mesures actuelles se justifiaient par le caractère plus virulent des variants du coronavirus qui circulent en Belgique. Alexander De Croo compte sur l’accélération de la campagne de vaccination. Mais à la question "cela va-t-il changer beaucoup d’ici la fin avril ?", il répond :" Vous comprendrez qu’à l’expérience des derniers mois, je suis devenu très très prudent avant d’avancer des dates. Dans une crise comme celle-ci, on doit oser dire qu’on avait des plans, mais que ces plans doivent être reportés à cause de la situation".

"Si vous essayez d’obtenir de moi une date écrite sur papier pour mai, dans une crise comme celle-ci, ce n’est pas possible", a répondu le Premier ministre, à une question sur la réouverture des commerces non essentiels le 27 avril et de l’Horeca le 1er mai. D’ici là, "nous devrons voir quel est l’impact des mesures prises", a-t-il ajouté.

Pour les écoles, la réouverture le 19 avril reste l’objectif

Pour les écoles, Alexander De Croo a rappelé le contexte dans lequel la décision de suspendre les cours une semaine avant les vacances de Pâques a été prise. Il s’agit de faire une pause pour réduire le niveau des contaminations qui surviennent dans les écoles, comme dans les entreprises. La date du 19 avril pour la reprise, reste un objectif. Sur le plateau de la VRT, le Premier ministre a toutefois tenu à rappeler que, depuis le début de la crise sanitaire, les écoles belges sont restées plus souvent ouvertes que dans d’autres pays européens. Aux Pays-Bas, cela fait 12 semaines que les écoles sont fermées. En Allemagne, c’est depuis 14 semaines. En République tchèque, les écoles n’ont été ouvertes que 8 semaines depuis le début de la crise. Alexander De Croo a précisé qu’il était "à 100% derrière la priorité des ministres de l’Enseignement de maintenir les écoles ouvertes", mais selon lui, allonger les vacances de Pâques d’une semaine était une nécessité, comme l’avaient préconisé les experts scientifiques.

Aucune date n'a encore été fixée pour un prochain Comité de concertation, mais Alexander De Croo n'a pas exclu qu'une telle réunion se tienne avant le 19 avril.  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK