Alexander De Croo avant le Comité de Concertation: "J’en appelle à tous à ne pas trop s’exprimer ou créer des attentes"

Le 19 mars dernier, le Comité de concertation avait décidé de lancer une campagne de tests de dépistage dans les entreprises, en particulier celles où les travailleurs sont les plus exposés au coronavirus, en particulier lorsque le télétravail est impossible à mettre en œuvre. 

Ce lundi, le Premier ministre, Alexander De Croo, s’est rendu dans une entreprise, le centre logistique du groupe Delhaize, pour s’informer de la mise en œuvre de cette stratégie de tests voulue par le gouvernement.

Un million de tests ont été mis à disposition des entreprises

Depuis qu’il a décidé, le 19 mars, de lancer une vaste campagne de dépistage du Covid-19 dans les entreprises, le gouvernement a mis à disposition de celles-ci un million de tests rapides. 317 entreprises ont déjà entré des demandes pour se procurer ces tests antigéniques. 265.000 tests ont déjà été fournis. Il en reste donc 645.000 qui sont disponibles pour tester les travailleurs. Ce stock était constitué pour la période du 1er avril au 1er mai.

Le Premier ministre, Alexander De Croo s’est rendu ce lundi au centre logistique du groupe Delhaize, l’une des entreprises qui a mis en œuvre une stratégie de testing de son personnel.

"Du point de vue du gouvernement, on aide en mettant à disposition des tests rapides, gratuitement. Depuis quelques semaines, on voit que plus de 100 entreprises ont utilisé cette faculté de tester les personnes qui doivent travailler en présentiel dans les entreprises", se félicite Alexander De Croo pour qui les tests effectués sur les travailleurs en entreprises constituent un élément important du dispositif de lutte contre la propagation du virus.

Le Premier ministre en profite pour appeler les entreprises qui ne l’auraient pas encore fait à se lancer dans le programme de tests du personnel. "Utilisez cette possibilité de tester sur le lieu de travail pour que les gens qui doivent travailler en présentiel puissent le faire de la manière la plus sûre possible", recommande-t-il.

Chez Delhaize, par exemple, les tests sont utilisés dès qu’un cas suspect se présente. "On ne teste pas tout le monde tout le temps, mais dès qu’on a une situation problématique", explique Xavier Piesvaux, l’administrateur délégué de Delhaize. L’entreprise dispose d’un stock de tests utilisables dès que nécessaire. Récemment, cet arsenal a permis d’enrayer un risque de contamination dans un magasin.

 

Aussi les autotests disponibles en pharmacie

En plus de la campagne de dépistage dans les entreprises, le Premier ministre en profite pour rappeler que les autotests sont disponibles à l’achat en pharmacie. "Je me teste deux fois par semaine. C’est un bon geste à avoir pour essayer de sécuriser au maximum nos comportements. C’est une possibilité que nous avons à travers les pharmacies. Et pour les gens qui ont des faibles revenus (BIM), il y a un remboursement qui est disponible. Se tester deux fois par semaine, c’est une bonne chose à faire", recommande le Premier ministre.

Peu de commentaires avant le Codeco de mercredi

Mercredi, un nouveau Comité de concertation se tiendra. Il fera le point sur les mesures prises et leur adéquation avec la situation épidémique en Belgique.

A deux jours de la réunion, le Premier ministre s’est refusé à tout pronostic. "Ce Codeco doit pouvoir prendre des décisions sérénité. Le moins j’en dirai maintenant, le mieux on pourra prendre ces décisions", a-t-il déclaré. "J’en appelle à tous à ne pas trop s’exprimer ou créer des attentes", a-t-il ajouté. Un message adressé "autant aux politiques qu’aux experts".

JT du 12/04/2021 - Codeco J-2 : Une nouvelle stratégie en vue ?

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK