Alain Destexhe "encrêpé": l'organisateur revendique une action anti-raciste

Le visage d'Alain Destexhe est couvert de crème fraîche
2 images
Le visage d'Alain Destexhe est couvert de crème fraîche - © RTBF

Alain Destexhe a été "encrêpé", jeudi soir, à l'occasion d'un débat auquel il participait à l'ULB. Le débat a néanmoins pu avoir lieu, rien à voir avec les incidents survenus lors de la conférence de Caroline Fourest. L'auteur de l'attentat explique son action par les propos "racistes" tenus par le sénateur MR à propos des "Norvégiens". Voir la vidéo ci-contre.

Alors qu'il entrait dans la salle pour participer à un débat organisé par le Cercle des étudiants libéraux, Alain Destexhe a été atteint au visage par une crêpe enrobée de crème, comme on peut le voir sur notre vidéo.

Il s'apprêtait à débattre avec Me Mamourian sur la pénalisation des crimes de guerre. Il a entamé le débat après s'être nettoyé, malgré la présence de quelques perturbateurs dans la salle.

Alain Destexhe avait sucité de nombreuses critiques à la suite d'une publication sur Facebook dans laquelle il accusait à mots couverts les Nord-africains, qu'il désignait par le terme "norvégiens", d'être responsables de dégradations dans la station de prémétro Horta.

Pour l'organisateur de l'attentat à la crêpe, il faut dénoncer des "propos racistes aussi dangereux véhiculés sur Facebook". Cette action ne visait donc pas à empêcher la tenue du débat à l'université.

Un débat sur l'extrême droite avec la française Caroline Fourest avait été perturbé et empêché à l'ULB, le 7 février dernier.

RTBF avec Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir