Agression de Raoul Hedebouw: la motivation politique n'est pas à exclure

Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB, a été victime d'une attaque au couteau lors du rassemblement du PTB à Liège, place Saint-Paul, à l'occasion du 1er mai. Un homme l'a légèrement blessé au niveau de la fesse. 

Le dossier a été mis à l'instruction avec mandat d'arrêt pour coups et blessures avec incapacité de travail avec la circonstance aggravante que l'agression a été dirigée contre un député, ainsi que pour port d'arme sur la voie publique sans motif légitime.

Jusqu'à 4 ans de prison

Le parquet de Liège a par ailleurs communiqué des informations quant à l'identité de l'agresseur. Il s'agit d'un individu né en 1954 vivant à Liège. La motivation politique n'est pas à exclure, a commenté le parquet.

S'il s'agit d'une agression politique, le prévenu risque 4 ans de prison. Si tel n'est pas le cas, il encourt une peine de 2 ans, précise le parquet.

Il n'était pas connu des services du parquet de Liège et a obtenu la suspension du prononcé en 2010 du tribunal d'Anvers pour coup à agent.

Je n'ai rien vu

A priori, il n'aurait pas de déséquilibre mental mais le parquet a fait une demande d'expertise psychologique et psychiatrique. Il n'a pas encore été entendu de manière formelle, indique le parquet de Liège.

L'agresseur, qui s'en est pris à Raoul Hedebouw alors que celui-ci s'apprêtait à prononcer son discours du 1er mai place Saint-Paul à Liège, a été retrouvé en possession d'un petit couteau de cuisine, d'une bombe lacrymogène et de divers tracts.

Selon la personne qui a filmé la scène, "un homme est passé derrière lui [Raoul Hedebouw] , lui a mis un coup de couteau au niveau de la jambe, puis a remis son couteau en place". Sur la vidéo, on peut en effet voir un homme toucher le porte-parole du PTB avec ce qui semble être un couteau en passant derrière lui, puis reculer de quelques pas en remettant le couteau dans son manteau.

"J'ai rien vu !" a déclaré Raoul Hedebouw à nos micros. "Y a un gars qui est passé derrière, qui m'a donné un coup de couteau au niveau de la jambe, et mes camarades du service d'ordre sont intervenus, mais je n'ai rien vu."

Le porte-parole du PTB a porté plainte contre lui.

La photo de l'arrestation de l'auteur de l'agression

2 images
Agression de Raoul Hedebouw: la motivation politique n'est pas à exclure © Tous droits réservés

Suite de l'affaire dans cet sujet JT - 13h du 02 mai

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK