Âge, salaire, niveau d'étude,… Qui sont les députés qui vont siéger en Wallonie et à Bruxelles?

C’est ce mardi que les députés prêtent serment en Wallonie et à Bruxelles. Et à ce stade, certains ne savent pas encore s’ils feront partie de la majorité ou s’ils seront sur les bancs de l’opposition. Des assemblées qui prendront forme deux semaines après le scrutin. Mais qui sont ceux qui composeront nos assemblées ? Nous avons fait parvenir un questionnaire à tous les députés francophones, wallons et bruxellois pour en savoir plus sur eux. Voici nos résultats (obtenus également avec l’aide des Parlements).


►►► A lire aussi: Parlement wallon: "Les partis sont allés à la recherche de personnes plus jeunes et de plus de femmes"


Du sang neuf

Une chose est sûre, cette fois, les Parlements vont voir arriver de nombreux nouveaux occupants. A Bruxelles, 41 élus sur les 89 élus siégeront pour la première fois, soit 46%. Les plus jeunes députées sont Ariane de Lobkowicz-d’Ursel (DéFi) et Leila Agic (PS). Elles ont respectivement 23 et 24 ans. La moyenne d’âge n’a d’ailleurs jamais été aussi basse. Elle s’élève à 44 ans à Bruxelles.

En Wallonie, le renouvellement est moins important. On dénombre là 29 députés sur 75 qui n’ont aucune expérience parlementaire ou ministérielle, ce qui représente 39%. A 26 ans, Rachel Sobry (MR) et Rodrigue Demeuse (Ecolo) sont les plus jeunes députés wallons. Dans cette assemblée, l’âge moyen des députés est de 47 ans.

Toujours une majorité d’hommes?

Ce n’est pas une surprise, les hommes sont toujours majoritaires dans les assemblées régionales. A Bruxelles, on compte 55% d’hommes et 45% de femmes. En Wallonie, il y a encore un peu moins de femmes, elles représentent un peu plus de 41% des députés pour pratiquement 59% d’hommes. Les femmes constituent pourtant plus de la moitié de la population. Si la situation évolue, les femmes restent donc, pour le moment, sous-représentées.

Les "fils de" en politique

Certains ne se sont pas lancés en politique sans raison. Ils ont parfois baigné dedans depuis qu’ils sont petits par l’intermédiaire de leurs parents. Selon les réponses que nous avons obtenues (103 sur 147 députés francophones), plus de 12% des députés ont un parent qui a déjà fait de la politique que ce soit au niveau local, régional, ou fédéral.

 

5 images
Âge, salaire, niveau d'étude,… Qui sont les députés qui vont siéger en Wallonie et à Bruxelles ? © Tous droits réservés

Quelle profession ont-ils exercée?

Nous avons demandé aux députés le dernier métier qu’ils ont exercé. Ils sont plus de 21% à avoir été salarié dans le secteur public et le même nombre dans le secteur privé. Plus de 13,5% exerçaient une profession libérale comme avocat ou encore kinésithérapeute ou architecte. Un certain nombre de députés a également passé son temps dans les classes. Ils sont 16,5% à avoir été enseignant. Il y a même une députée qui est pensionnée.

Avec quel niveau d’étude ? La majorité des députés ont suivi des études universitaires. Ils sont 64% à avoir obtenu un master, 8,7% un baccalauréat et 4% à être doctorant. 15,5% ont réalisé des études supérieures non-universitaires. Alors qu’un peu moins de 10% d’entre eux possèdent uniquement un diplôme de secondaire.

 

5 images
Âge, salaire, niveau d'étude,… Qui sont les députés qui vont siéger en Wallonie et à Bruxelles ? © Tous droits réservés

Quel est leur salaire?

Les députés régionaux touchent aux alentours de 6000 euros net par mois. Un montant fixé dans la loi. C’est ce qu’ils gagneront donc à partir de leur entrée en fonction (sans tenir compte des fonctions spéciales comme président de commission). Mais il existe des règles de rétrocession d’une partie de la rémunération pour le parti, qui varie selon les formations politiques. C’est au PTB que le mandataire gardera le moins de salaire net : l’équivalent du salaire d’un ouvrier, à savoir entre 1500 et 1700 euros selon le parti.

La voiture, grande favorite!

Les députés se déplacent majoritairement en voiture, c’est ce qu’ils nous ont révélé dans notre enquête. Ils sont un peu plus de la moitié (50,5%) à utiliser le plus fréquemment ce moyen de transport. Un tiers des députés (33%) se déplacent en transports en commun. Et près de 12% d’entre eux à vélo.

 

5 images
Âge, salaire, niveau d'étude,… Qui sont les députés qui vont siéger en Wallonie et à Bruxelles ? © Tous droits réservés

Les goûts et les couleurs…

Nous avons terminé le petit tour des questions avec des sujets plus légers. D’abord, leurs passions. De manière générale, les députés aiment voyager, lire, faire du sport ou encore passer du temps avec leur famille. Parmi les réponses plus surprenantes, certains ont une passion pour les marionnettes, les smoothies ou encore la mycologie.

Ensuite, on leur a demandé quelle était leur chanson préférée du moment. Et c’est "Balance ton quoi" de la chanteuse belge Angèle qui est la plus citée. Mais les goûts de nos élus sont assez divers : entre "Tout" de Lara Fabian, une chanson pour enfants "Ici Baba" de Ma mie Forêt ou encore de l’électro avec "Freed from memories" de Traf.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK