Afghanistan : les C130 belges entament leurs rotations entre Kaboul et le Pakistan ce vendredi et prévoient d'évacuer 580 personnes

Selon les derniers chiffres communiqués, 580 personnes embarqueront à bord des deux C-130 déployés dans le cadre de l’opération "Red Kite" par la Belgique.

A ce jour, sept personnes en possession d’un passeport belge ont déjà atterri mercredi soir à l’aéroport de Schiphol aux Pays Bas en provenance d’un vol d’évacuation de la capitale de l’Afghanistan, Kaboul, a-t-on appris jeudi de source gouvernementale. Au départ, 15 autres personnes avaient indiqué être Belges. La plupart d’entre elles sont en fait liées au détenteur d’un passeport belge.

Mission "Red Kite"

Le retour en Belgique se fera avec un avion d’Air Belgium

Entre-temps, la mission d’évacuation belge "Red Kite" se met en place. Plusieurs vols auront lieu entre Islamabad et Kaboul dès ce vendredi. Trois avions de transport militaires ont été envoyés à Islamabad, capitale du Pakistan. L’A400M est arrivé à Islamabad. Les deux C130 doivent atteindre Islamabad ce jeudi, aux alentours de 19h, heure belge. Le Falcon 7X est quant à lui rappelé en Belgique. L’équipe de crise des Affaires étrangères est à Kaboul. 

580 personnes évacuées vers la Belgique 

La Belgique prévoit d'évacuer 580 personnes : 344 Belges et 222 Afghans. Ces Afghans sont, pour la plupart, des membres de la famille des Belges évacués. Les autres ont déjà travaillé, collaboré avec notre pays. Ils ont reçu ou ont besoin d’un statut de protection. Ils ont été sélectionnés par l’OCAM suivant plusieurs critères, notamment celui de leur lien avec la Belgique.

Le C130 est configuré pour transporter 60 para-commandos. Il peut accueillir davantage de civils mais l'objectif est de ne pas le surcharger. Ce qui signifie que plusieurs rotations seront nécessaires pour évacuer ces 580 Belges et Afghans. 

Une fois évacués de Kaboul et acheminés à Islamabad, la capitale du Pakistan, les Belges et les Afghans évacués par les avions militaires belges voyageront dans un Airbus A340 de la compagnie Air Belgium. Cette compagnie a répondu à la demande de l’Etat belge qui cherchait un avion ayant une grande capacité pour rapatrier en Belgique les personnes évacuées.

Dans un tweet publié ce vendredi, le Vice-premier ministre et ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet a remercié Air Belgium "de mettre à disposition de la Belgique un Airbus A340 pour effectuer deux vols humanitaires entre Bruxelles et Islamabad ce week-end". "Cela permettra de rapatrier +500 ressortissants belges et militant(e) s des droits humains depuis l’Afghanistan", a-t-il ajouté.

Les avions dont dispose la force aérienne belge, notamment les deux C130 et l'A400M envoyés en Afghanistan, auraient nécessité beaucoup plus de rotations entre Islamabad et la Belgique et, dans le cas des C130, des escales pour parvenir à rapatrier les plus de 500 personnes dont il est question. 

En Allemagne, la compagnie aérienne Lufthansa collabore aussi avec les autorités allemandes pour les opérations de rapatriement des ressortissants allemands. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK