Affaire Pardoen: "Sans le savoir, Laurent est coeur de la réforme"

"On observe une volonté de la part du roi Philippe de voir revenir son frère sur la scène de la monarchie", selon un spécialiste
"On observe une volonté de la part du roi Philippe de voir revenir son frère sur la scène de la monarchie", selon un spécialiste - © Patrick van Katwijk-Fl'r/esther1616

Le roi Philippe a déchargé le Chef de la Maison du Roi Albert, Vincent Pardoen, de ses fonctions vendredi après en avoir informé le roi Albert.

La décision de décharger Vincent Pardoen de ses fonctions représente un double message, selon un spécialiste de la monarchie, également proche du Palais royal. "Cette décision prouve qu'il y a une volonté de centraliser la communication entre les différentes maisons. C'est essentiel dans un pays où la monarchie est parfois remise en question. Ce contexte exige une plus grande coordination au sein du Palais royal."

"Sans le savoir, le prince Laurent est au coeur de la réforme de la maison du roi Albert", insiste cette source. "Le prince a parfois éprouvé des difficultés à trouver sa place au sein du Palais. On observe une volonté de la part du roi Philippe de voir revenir son frère sur la scène de la monarchie", conclut le spécialiste.

Il existe cinq Maisons correspondant aux principaux membres de la famille royale : la Maison du Roi, qui équivaut au Palais royal, la Maison du roi Albert, la Maison de la princesse Astrid, la Maison du prince Laurent ainsi que la Maison du roi Baudouin, dont fait partie la reine Fabiola. Un Chef de Maison est désigné à la tête de chacune d'entre elles. Ce dernier est chargé de différentes missions telles que l'organisation du personnel, la gestion du budget et plus principalement, le rôle d'interface entre la Maison du Roi et les différentes Maisons royales.

Le Capitaine de Frégate Peter Degraer, succède à Vincent Pardoen à la tête de la Maison du roi Albert. "Ce choix n'est pas étonnant. Albert II a toujours été proche de l'Armée, et en particulier de la Marine", conclut le spécialiste de la question royale.

Au service du roi Albert depuis 2005

Le nouveau Chef de la Maison du Roi Albert, le Capitaine de Frégate, Peter Degraer est issu de l'armée belge et plus particulièrement de la marine. L'homme de 44 ans originaire de Gand a notamment été capitaine du Godetia, le navire de commandement et de soutien logistique de la marine. Il entre au service du roi Albert en 2005, en tant qu'Officier d'ordonnance, peut-on lire dans le CV figurant sur le site de la Défense, mil.be.

Peter Degraer est né à Gand le 26 février 1970. Il suit d'abord une formation en électromécanique à la Faculté polytechnique de l'Ecole royale militaire.

Après deux ans de formation à bord des dragueurs de mines Lobelia et Primula, Peter Degraer s'inscrit à l'école opérationnelle belgo-néerlandaise de Den Helder, aux Pays-Bas. En 2000, il suivra de nouvelles formations au sein de l'IFP Energies nouvelles à Paris ainsi que dans les domaines de l'énergie et de l'environnement à la KUL.

Il est nommé Officier d'ordonnance du roi Albert II en 2005. "Les Officiers d'ordonnance du Roi sont six jeunes officiers, choisis par le Roi et qui, en plus de leur fonction au sein des Forces armées, assurent à tour de rôle une permanence d'une semaine complète auprès du Souverain. L'Officier d'ordonnance du Roi est une personne de confiance qui est 24h sur 24 au service du Roi. Il prépare ses activités, l'informe de tous les aspects qui peuvent être importants pour lui et veille autant que possible à lui faciliter la tâche en lui rendant des services variés", peut-on lire sur le site officiel du Palais, monarchie.be.

En 2009, Peter Degraer devient Capitaine de Frégate du navire de commandement et de soutien logistique de la Composante marine de l'armée belge, le Godetia A960.

Belga