Affaire Julie Van Espen : « Je l’ai toujours dit, cela ne finira pas bien », estime l’oncle du suspect

Affaire Julie Van Espen: « Je l’ai toujours dis, cela ne finira pas bien », estime l'oncle du suspect
Affaire Julie Van Espen: « Je l’ai toujours dis, cela ne finira pas bien », estime l'oncle du suspect - © Tous droits réservés

Alors que Steve Bakelmans, l’homme de 39 ans suspecté d’avoir assassiné l’étudiante anversoise Julie Van Espen, est passé aux aveux, son oncle s’est exprimé à son sujet au micro de la VRT.

« Steve était un peu narcissique. J’étais une des rares personnes avec qui il s’entendait. Et aussi l’une des rares qui pouvait lui interdire quelque chose. Cela ne fonctionnait pas avec les autres. Ma femme ne pouvait rien lui dire mais moi oui ».

L’oncle de Steve Bakelmans explique également qu’il a senti que quelque chose n’allait pas. « Mon frère (le père de Steve, ndlr) dit bien qu’il a senti l’arrivée de la mort. Mais Steve n’a pas vécu si longtemps auprès de mon frère. Il était avec moi. Je le connais mieux. […] J’ai toujours dit à ma femme : « Cela ne se terminera pas bien ». Je l’ai toujours dit. Mais un meurtre évidemment, on aurait jamais cru à cela ».

Steve Bakelmans était en liberté conditionnelle alors qu’il avait été condamné à 4 ans de prison pour viol. Ce qui, bien évidemment, pose question.

« Je pense que c’est une erreur de la justice, estime son oncle. Il devait rester 4 années en prison mais la justice l’a libéré. S’ils l’avaient gardé emprisonné, cette jeune femme vivrait encore. »

Steve Bakelmans a été placé sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction et incarcéré dans la prison d’Anvers. Il passera vendredi devant la chambre du conseil.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK