Affaire Francken: le politologue Carl Devos tacle le "cri d'impuissance" de Charles Michel

Le mode de communication en avait surpris plus d'un ce mardi 2 janvier. Dans la matinée, Charles Michel publiait sur sa page Facebook un long texte visant à défendre la politique migratoire de son gouvernement.

Pour Carl Devos, politologue à l'Université de Gand, ce texte du Premier ministre n'est rien d'autre qu'un "cri d'impuissance". Charles Michel "est un peu énervé, voire frustré" par toutes les critiques concernant "son manque de leadership et [le fait qu'on le décrit] comme la marionnette de la N-VA", estime Carl Devos interrogé dans l'émission Terzake sur la VRT.

Le Premier ministre "explique simplement les procédures et défend sa politique", ajoute le politologue. Mais "il ne donne pas d'informations supplémentaires sur les discussions concernant Theo Francken". Et de conclure : "Je vois quelqu’un qui crie que ce n’est pas vrai, mais ça ne l’avance pas à grand-chose."

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK