Affaire Delphine Boël: à combien s'élève la fortune d'Albert II?

Si Delphine Boël est reconnue comme la fille légitime d'Albert II, cela signifie qu'elle aura droit non pas à une dotation, ni à une place dans l'ordre de succession, mais à une partie de l'héritage de l'ancien souverain.

Mais combien possède Albert II sur son compte en banque ? Difficile de le savoir. L'ancien souverain aurait un capital privé de 12,4 millions d'euros, dont une villa dans le sud de la France et un yacht. C'est du moins la version officielle du palais en 2010, après qu'un spécialiste ait évoqué le chiffre d'1 milliard d'euros.

Pour l'instant, chacun de ses 3 enfants pourrait donc toucher plus de 4 millions d'euros. Si Delphine Boël est reconnue, la part du gâteau sera divisée en 4, ils auraient donc au moins 3 millions d'euros.

Pas de jouissance du patrimoine immobilier pour Delphine Boël

Mais qu'en est-il alors des différentes propriétés occupées par les souverains ? Le palais royal et une partie du château de Laeken sont des propriétés de l'État. D'autres résidences comme le château du Belvédère, où vivent Albert II et Paola, mais aussi le domaine de Stuyvenberg et le château de Ciergnon font eux partie de la donation royale.

Une idée de Léopold II qui, à l'époque, avait amassé une fortune colossale notamment au Congo, et voulait que le patrimoine reste entre les mains des souverains et ne s'éparpille pas entre les héritiers.

Ce patrimoine de plus de 500 millions d'euros est entretenu par l'État mais sa jouissance reste à la famille royale. En revanche, il n'entre pas dans l'héritage. Delphine Boël ne pourra même pas en profiter, car, même si elle est reconnue, elle ne pourra pas occuper de fonction officielle. En effet, elle n'est pas issue d'une union approuvée par un accord de gouvernement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK