ACW: le syndicat chrétien se distancie du Mouvement ouvrier chrétien

Le mail a été envoyé vendredi matin. La veille, la N-VA avait accusé le Mouvement ouvrier chrétien de "fraude fiscale" commise avec les parts bénéficiaires en question.

"L'ACW lui-même réfute catégoriquement les accusations. Il est évident que même si seule une partie des accusations se révèle fondée, il s'agit de pratiques répréhensibles, que l'ACV/CSC réprouve totalement", écrivent les deux dirigeants du syndicat.

Le syndicat attend du Mouvement ouvrier chrétien qu'il collabore pleinement à l'enquête de l'Inspection sociale des impôts (ISI). "L'ACV/CSC demande à l'ACW de s'expliquer sur ce dossier. Car l'ACV/CSC lutte depuis déjà des années pour une fiscalité juste. Le syndicat s'attend donc à ce que l'ACW se plie aussi à ces principes." Enfin, les deux leaders se distancient clairement du Mouvement ouvrier chrétien. "Et pour que les choses soient bien claires: même si certains confondent souvent l'ACV et l'ACW, l'ACV/CSC n'a jamais eu le moindre lien avec la société 'Sociaal Engagement', ou avec les parts bénéficiaires."


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK