ACW-Belfius: le mouvement flamand aurait rédigé les arrêtés royaux

Passage de pouvoir entre  l’ancien ministre de Finance Steven Vanackere  et le nouveau  Koen Geens. Entre les deux, le nouveau Vice-Prime Ministre CD&V Pieter De Crem.
Passage de pouvoir entre l’ancien ministre de Finance Steven Vanackere et le nouveau Koen Geens. Entre les deux, le nouveau Vice-Prime Ministre CD&V Pieter De Crem. - © BELGA / POOL BENOIT DOPPAGNE

A chaque jour sa révélation sur les relations entre l'ACW et Belfius. Le quotidien flamand De Morgen, qui a suivi le dossier de près, révèle ce samedi matin que le holding du mouvement ouvrier chrétien flamand a lui-même écrit les arrêtés royaux qui ont organisé la garantie destinée à ses coopérants.

Le Holding Arco, le bras financier de l'ACW aurait imaginé le système de garantie accordé à ses 800 000 coopérants. Et aurait même été jusqu'à écrire les arrêtés royaux destinés à assoir le mécanisme. Des arrêtés directement envoyés à Yves Leterme, alors Premier ministre fédéral. De Morgen a pris connaissance de différents courriers montrant qu'en coulisses, plusieurs acteurs ont coopéré. Arco, l'ACW, le syndicat chrétien flamand et aussi différents cabinets proches du CD&V tendance ACW.

Le manque de transparence critiqué par la base

A ce stade, rien d'illégal n'a été décelé, mais le manque de transparence de l'ACW, les aveux à reculons puis la démission du ministre des finances Steve Vanackere font désordre. Il fragilise en tout cas l'ACW et le CD&V. Même le personnel de l'ACW ne supporte plus ce culte du secret et la base de l'ACW demande des explications à la direction.

Anina Meeus

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK