Action du Voorpost contre la francisation à Menin

Une action du Voorpost lors du dernier Gordel en périphérie flamande;
Une action du Voorpost lors du dernier Gordel en périphérie flamande; - © BELGA / NICOLAS MAETERLINCK

Une délégation du Voorpost, composée d'une douzaine de personnes, a mené une action, samedi matin à Menin (Flandre Occidentale), pour protester contre la francisation de la ville. Ils se sont particulièrement concentrés chez des commerçants qui n'affichent qu'en français. Selon le groupuscule flamingant, la francisation s'étend dans cette commune à cheval sur la frontière française.

"L'action était très positive. Il n'y a eu qu'un seul petit incident dans un magasin de tabac qui n'affichait qu'en français. Le propriétaire du magasin a indiqué qu'il mettrait aussi des affiches en néerlandais", explique Jon Devos, l'organisateur de l'action.

Selon le Voorpost, l'accueil se fait de plus en plus souvent en français dans les villes frontalières comme Menin, Wervik ou encore La Panne. Le Voorpost redoute une francisation accrue.

Cette action rappelle la désignation, en Brabant flamand, d'un échevin aux Affaires flamandes par la nouvelle majorité  (N-VA/CD&V/sp.a) d'Alost. Le poste a été attribué à un élu N-VA émanant du Vlaams Belang.  

RTBF et Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK