Accord médico-mut: plutôt le dialogue que l'épée de Damoclès

Laurette Onkelinx réagit à la menace de l'Absym de dénoncer l'accord médico-mutualiste
Laurette Onkelinx réagit à la menace de l'Absym de dénoncer l'accord médico-mutualiste - © BELGA PHOTO OLIVIER VIN

La ministre de la Santé, Laurette Onkelinx, s'est étonnée jeudi de l'initiative prise par l'Association belge des syndicats médicaux (Absym) de dénoncer l'accord médico-mutualiste. "Il me semble préférable de recourir au dialogue serein et responsable plutôt que de brandir l'épée de Damoclès d'une dénonciation injustifiable de l'accord médico-mutualiste", a-t-elle dit à la Chambre en réponse à une question de Daniel Bacquelaine (MR).

La ministre a d'autant plus regretté cette dénonciation à titre conservatoire que le motif invoqué ne figure pas dans les trois motifs de dénonciation énoncés dans la convention.

"Il semble que c'est simplement une façon d'exprimer une crainte. Selon moi, il est possible d'agir autrement qu'en prenant l'accord médico-mut en otage", a-t-elle ajouté.

La crainte invoquée par l'Absym vise l'application de règles européennes organisant la transparence des honoraires pour le patient. Des propositions sont en discussion, qui tantôt ne plaisent pas aux médecins, tantôt ne plaisent pas aux mutualités. La Commission médico-mutualiste est appelée à se pencher sur le dossier. Si elle ne parvient pas à s'accorder le 9 décembre, la ministre reprendra la main.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK