Accord interprofessionnel 2021-2022 : nouvelle réunion cruciale au sein du Groupe des 10

Syndicats et représentants des employeurs sont réunis une nouvelle fois lundi pour tenter de s'accorder sur un certain nombre de dossiers sociaux importants. En cas d'échec, la balle reviendra à nouveau dans le camp du gouvernement.

Au menu des négociations qui ont débuté à 13h figurent le salaire minimum, les emplois de fin de carrière, un volet lié à une flexibilité accrue au niveau des heures supplémentaires, l'harmonisation des pensions complémentaires, un assouplissement des conditions d'accès au chômage avec complément d'entreprise (ex-prépension)...

Là où les employeurs sont notamment demandeurs d'une flexibilité accrue, les syndicats eux, veulent surtout une revalorisation du salaire minimum et à une baisse de l'âge permettant d'accéder au chômage avec complément d'entreprise, face au risque d'une vague de licenciements collectifs à la fin des mesures de soutien aux entreprises.

Les négociations s'annoncent longues et ardues. Sans accord au sein du Groupe des 10, la patate chaude reviendra au gouvernement, au sein duquel règnent, peu ou prou, les mêmes tensions entre ailes droite et gauche.

Sur le même sujet...

JT du 04/06/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK