Accord de gouvernement wallon: l'UCM s'inquiète du "brouillard budgétaire"

Pierre-Frédéric Nyst, affirme toutefois être prêt "à collaborer à la mise en œuvre de ce programme de gouvernement"
Pierre-Frédéric Nyst, affirme toutefois être prêt "à collaborer à la mise en œuvre de ce programme de gouvernement" - © Tous droits réservés

L'Union des classes moyennes (UCM) estime que le programme de gouvernement wallon est "un verre aux deux tiers plein". L'organisation se réjouit de l'existence d'un accord de gouvernement pour la Wallonie et la Fédération Wallonie-Bruxelles, mais pointe cependant le "brouillard budgétaire" qui entoure l'accord.

Un programme attentif "aux réalités des PME"

L'UCM se réjouit que la Région sera gérée pendant cinq ans "par une majorité solide". L'organisation salue le programme "sérieux, ambitieux pour l'emploi et attentif aux besoins et réalités des petites entreprises". Elle estime en effet qu'un bon nombre de revendications UCM sont reprises dans le projet de déclaration gouvernementale wallon. C'est le cas de tout ce qui concerne la simplification administrative ("only once", principe de proportion, accès aux marchés publics...) et le maillage des entreprises (BtoB wallon), indique l'organisme.

L'attention portée aux secteurs de la construction, le commerce et l'horeca est cruciale pour l'activité et l'emploi, selon l'UCM. Les investissements dans le secteur du logement et la volonté de revitaliser les centres-villes sont des éléments très positifs. L'organisation se réjouit également de la promesse de respecter la concertation sociale.

Cependant, l'UCM se dit préoccupée par "le brouillard budgétaire qui entoure l'accord". "Il est très positif d'annoncer le retour à l'équilibre en 2024 sans aucune nouvelle taxe et avec quatre milliards d'euros d'investissements. Mais des augmentations de taxes existantes ne seront-elles pas nécessaires? Ou ne finira-t-on pas par rogner dans les budgets économiques de soutien aux investissements et à l'emploi?", souligne l'organisme.

Son président Pierre-Frédéric Nyst, affirme toutefois être prêt "à collaborer à la mise en œuvre de ce programme de gouvernement".

Extrait de notre journal télévisé de ce lundi 09 septembre:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK