Accident évité à Zaventem: cdH et PS dénoncent la gestion du gouvernement

Benoit Serexhe,  Bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre, l'une des communes survolées par les avions utilisant la piste 01 de Bruxelles National.
Benoit Serexhe, Bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre, l'une des communes survolées par les avions utilisant la piste 01 de Bruxelles National. - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Dans un communiqué, le chef de groupe cdH au Parlement bruxellois Benoit Cerexhe dit réagir avec effroi, face aux informations selon lesquelles un accident aérien a été évité de justesse la semaine dernière.

Pour Benoît Cerexhe qui, en tant que bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre, est particulièrement concerné par l’usage de la piste 01 de l’aéroport, " Cet incident aurait pu se terminer à quelques secondes près par un drame sans nom ".  Il évoque l'incurie totale du gouvernement fédéral dans le dossier aéroportuaire -depuis deux ans - et la manière " partiale, partisane et scandaleuse " dont Belgocontrol met en œuvre le système de choix d'utilisation des pistes, " en violation totale des instructions ministérielles ".

" Plus d’égard pour les compagnies que pour les riverains"

Le chef de groupe cdH au Parlement bruxellois dénonce la "désinvolture" avec laquelle les ministres Galant et Bellot gèrent le dossier aéroportuaire, "en laissant ce problème pourrir dans un placard. "

Il accuse le gouvernement fédéral de traiter avec "beaucoup plus d'égards les compagnies aériennes, la Région flamande et les gestionnaires de l'aéroport qu'ils n'apportent d'attention aux demandes légitimes des riverains et des centaines de milliers de personnes toujours survolées malgré plusieurs décisions judiciaires qui ont donné raison aux associations, aux riverains et au gouvernement bruxellois ".

La date fatidique du 13 juin dépassée

Benoit Cerexhe dit espérer que l'audit commandité par le ministre Bellot sur l'utilisation des pistes à Zaventem ne soit pas une manœuvre du gouvernement fédéral pour gagner du temps : "Deux ans ont été perdus. Le gouvernement fédéral a laissé s'écouler les délais permettant l'entrée en vigueur le 13 juin 2016 du nouveau Règlement européen n° 598/2014 " relatif à l'établissement de règles et de procédures concernant l'introduction de restrictions d'exploitation liées au bruit dans les aéroports de l'Union ".

Ce nouveau règlement réduit la marge de manœuvre des pouvoirs publics pour, par exemple, limiter les vols de nuit; mais aussi pour interdire les décollages et atterrissages des avions les plus bruyants.

Le cdH dénonce enfin " l’illégalité " dans laquelle " voguent " le gouvernement fédéral et Belgocontrol en ne tenant pas compte des décisions de Justice de 2005 et de 2014. Des décision qui  qui ordonnaient de délester la route du Canal, de supprimer " le double virage à gauche " (depuis les départs en piste25R), et de faire cesser le survol intensif des quartiers densément peuplés.

Le MR bâillonné par les partis flamands

De son côté, le député bruxellois PS Ridouane Chahid a également demandé au ministre Bellot de "sortir de son immobilisme". Pour lui, le MR a été "bâillonné par les partis flamands qui refusent toute avancée sur le dossier du survol de Bruxelles".

"Nous vous demandons d'aboutir rapidement à une solution qui respecte l'ensemble de la population", a-t-il dit à l'attention du ministre fédéral.

Pour le PS, a-t-il rappelé, il est primordial d'envisager à terme la fermeture de l'aéroport entre 22h00 et 07h00, de limiter le nombre de mouvements aériens, de respecter de manière stricte les normes de bruit encadrant le survol de Bruxelles. Autres demandes: l'installation rapide d'une autorité indépendante de contrôle des nuisances liées au survol des habitations, la mise en place d'un fonds d'indemnisation pour les riverains d'aéroport pour financer des travaux d'isolation ou d'expropriation, et le respect strict du contenu de toutes instructions ministérielles, et décisions de justice: de ce fait la piste d'atterrissage 01 doit retrouver son statut de piste alternative et secondaire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK